FANDOM


En construction !
Cette page est en cours de construction. Vous pouvez y apporter votre aide. Merci d'avance.


Jeunes filles au père
Saison 1, Épisode 2
Castle 102 3
Titre VO : Nanny McDead
Scénariste : Barry Schindel
Réalisateur : John Terlesky
Diffusion
ABC : 16 mars 2009
Séries+ : 7 janvier 2011
France 2 : 5 juillet 2010
Guide des épisodes
précédent
"Des fleurs pour ta tombe"
suivant
"Amis à la vie, à la mort"
Jeunes filles au père est le second épisode de la première saison de Castle. Il a été diffusé pour la première fois le 16 mars 2009 sur ABC. Il est intitulé Nanny McDead en version originale.

IntrigueModifier

Castle ayant pris goût à aller enquêter sur le terrain décide de demander à son ami maire de la ville de lui permettre d'obtenir le statut de consultant officiel de la police. Le maire ayant accepté, Castle est alors sous l'autorité de Kate Beckett, détective, afin de l'épauler dans ses enquêtes. Pour cette deuxième affaire, une jeune  femme est retrouvée assassinée dans la laverie d'un immeuble.

RésuméModifier

En salle de réunion, Castle est sur le point de signer une décharge de responsabilités afin de pouvoir commencer à travailler aux côtés de Beckett, qui ne semble pas ravie. Le responsable des papiers met en garde Castle avec insistance, mais celui-ci semble plutôt enthousiaste. Beckett reçoit un appel et s'en va, une nouvelle affaire l'attend.

Ryan et Esposito sont sur la scène de crime, une laverie où le corps d'une jeune femme se trouve dans un sèche linge. C'est une vieille dame qui l'a découverte, en tentant de libérer la machine. Alors que Ryan et Esposito entament une discussion sur les sous-vêtements, Beckett remarque une bouteille de javel et du sang sur le sol. Elle leur demande de faire relever les empreintes, et Ryan lui apprend que la victime était nourrice au 12ème étage.

Beckett arrive au 12ème étage mais Castle l'y attend sagement, impatient de débuter l'enquête. Il a même repéré les lieux et interrogé le portier avant. Beckett se demande s'il va rester longtemps à la suivre, et Castle confirme indirectement. Beckett et Castle arrivent chez les Peterson, et la femme leur ouvre la porte.

Beckett et Castle sont avec les Peterson, et apprennent que le mari est le dernier à l'avoir vue en vie. Castle remarque que Mme Peterson semble vouloir maîtriser la conversation et coupe la parole à son mari à plusieurs reprises. Il interrompt Beckett afin de savoir si Sara avait un compagnon. Le couple se souvient de Brent mais savent qu'ils ont rompu. Mr Peterson donne l'endroit où habitent les parents de Sara, et Beckett emporte les quelques affaires qu'elle avait laissées.

Beckett fouille le sac de Sara dans l'ascenseur pour trouver de nouveaux éléments avant de réinterroger les Peterson. Elle se rend compte que son portable n'est pas là. Castle semble perturbé par le fait que Beckett doive appeler les parents de la victime, et Beckett lui affirme qu'il est plus facile d'écrire que de le vivre.

Ryan, Esposito et Montgomery montrent à Beckett et Castle les vidéos surveillance de l'ascenseur, et déduisent que le meurtrier est forcément passé par l'escalier. Ryan veut vérifier le casier des ouvriers, mais Castle les interrompt et pense que l'un des voisins peut être le coupable. Il se lance alors dans le récit d'une possible histoire, captivant ainsi tout le monde et provoquant le silence absolu dans le commissariat. Après avoir terminé, Montgomery demande à tout savoir sur le voisinage, tandis que Beckett esquisse un sourire.

Castle rentre chez lui et discute avec sa fille tout en critiquant avec humour sa mère. Il est fier lorsqu'Alexis lui annonce qu'il est en train de devenir un vrai flic, et lui explique que leur victime est une nounou. Alexis est intriguée et une discussion s'ouvre sur le fait qu'elle n'ai jamais eu de baby-sitter. Martha arrive, et Castle s'amuse à la casser en racontant les journées de ses propres nourrices. Il est interrompu par un appel de Beckett, et part la rejoindre, laissant Alexis et Martha faire la vaisselle.

Beckett et Castle rejoignent Lanie en salle d'autopsie, qui les informe que la victime est morte d'un traumatisme crânien, surement provoqué par un coup de bouteille. Elle précise également que Sara a eu des relations sexuelles, ce dont Castle profite pour charrier Beckett. Lanie leur annonce qu'elle a retrouvé des traces de contraceptif, le viol est donc peu probable, et elle devait connaître son meurtrier.

Beckett pense que le tueur n'est pas un prédateur sexuel, et Castle ajoute qu'il croît que ce lieu n'est pas anodin et qu'il offrait une opportunité. Esposito informe Montgomery et l'équipe qu'ils ont reçu le relevé des appels de son portable, et Beckett remarque qu'un numéro revient très régulièrement puis les appels s'arrêtent net. Montgomery leur demande de trouver Brent à tout prix.

Beckett interroge Brent, qui explique qu'il a rompu avec Sara il y a 1 mois. Castle se mêle de l'interrogatoire, tandis que Beckett fait écouter un enregistrement où Brent s'énerve après Sara sur son répondeur. Lorsque Beckett lui demande pourquoi il a menti en disant qu'ils étaient d'accord pour rompre, Castle se lance dans un monologue croustillant. Brent affirme qu'il savait que Sara avait une nouvelle liaison par l'intermédiaire de son amie Chloe. Beckett le laisse partir.

Beckett et Castle arrivent au parc où est censée se trouver Chloe. Castle en profite pour dévoiler qu'il venait souvent il y a quelques années avec Alexis et qu'il était un vrai papa poule, ce qui étonne Beckett. Dans la conversation, Castle avoue avoir été marié deux fois, et cherche à savoir si Beckett envisage de franchir le cap. Beckett aperçoit alors Chloe, et demande à lui poser quelques questions.

Chloe confirme à Beckett avoir aidé Sara à trouver un emploi après l'université, et affirme qu'elles se voyaient très souvent en allant au travail. Lorsque Beckett et Castle évoquent la possible liaison de la victime, Chloe est gênée mais finit par avouer implicitement que Sara voyait Mr Peterson.

Castle rappelle à Beckett qu'il lui avait demandé de poser plus de questions, mais celle-ci lui avoue qu'elle le soupçonnait également. Après quelques plaisanteries sur les soirées poker de Castle, le duo retrouve Mr Peterson, dans son immeuble, et Beckett lui explique vouloir qu'ils se parlent à nouveau.

Peterson affirme toujours qu'il n'avait aucune liaison, puis devant l'insistance de Beckett, finit par dévoiler qu'il trompait sa femme mais pas avec Sara. Il explique qu'il l'appelait les soirs où il devait rentrer pour qu'elle s'occupe de tout à la maison.

Au commissariat, Esposito informe Beckett que l'alibi du petit ami est confirmé par une vidéo et un registre. Beckett se décourage et s'agace de n'avoir aucune piste, ce que fait remarquer avec humour Castle. Ryan les interrompt pour les informer que l'un des suspects a donné un faux alibi.

Beckett et Castle se rendent chez Mme Peterson et cherchent à savoir pourquoi elle a menti. Celle-ci révèle alors qu'elle est au courant de la liaison de son mari, qui payait des heures supplémentaires à Sara pour se couvrir. Elle ajoute qu'elle a menti car elle se trouvait en réalité chez son avocat pour constituer un dossier de divorce.

Martha rejoint son fils dans bureau, cherchant à savoir pourquoi il reste planté derrière son ordinateur. Castle a copié les vidéos surveillance de l'ascenseur et fait des recherches. Après l'arrivée d'Alexis et quelques blagues, Castle remarque que les 2 descentes au sous-sol ont des durées différentes, ce qui l'intrigue.

Castle a emmené Beckett dans l'ascenseur et le fait monter et descendre, ce qui semble dépiter Beckett, jusqu'à ce que Castle lui explique sa découverte. Ils se rendent compte que la nourrice venait du 15ème étage, et Castle frappe à la porte d'un appartement, d'où proviendrait le préservatif. Un vieil homme ouvre la porte, ce qui provoque un léger quiproquos lorsque Castle parle de "faire l'amour"... Ils sont interrompus en apercevant une femme et une jeune enfant à un autre appartement de l'étage.

Beckett apprend par Mme Harris que Chloe est sa nourrice. Mr Harris sort de la chambre et cherche à savoir ce qui se passe. Tandis que Beckett cherche à savoir si elle est venue le jour de sa mort, alors que le mari était présent à la maison, Castle demande à aller aux toilettes et découvre des préservatifs. En revenant, il en fait part discrètement à Beckett. Puisque celle-ci poursuit son interrogatoire, Castle fait alors sonner le portable de la victime, qui se trouve dans l'appartement. Diana découvre le téléphone sous le lit, tandis que son mari est décomposé.

Niant d'abord les faits, Harris finit par avouer qu'il avait une liaison avec Sara, mais assure ne pas l'avoir tuée. Castle lui fait préciser qu'elle est partie peu avant 13h, juste avant le retour de Chloe. L'avocat de Harris débarque et met fin à l'interrogatoire, ce qui semble agacer Beckett.

Ryan apprend à l'équipe que l'analyse des préservatifs prouve que Harris couchait avec Sara, mais le timing le disculpe du meurtre. Tous réanalysent les images pour vérifier que Chloe est bien revenue à 13h. Soudain, Beckett remarque que la petite Becka n'est pas avec elle, et se rend compte que Chloe connaissait parfaitement l'emploi du temps de Sara.

Beckett et Castle se rendent à son appartement mais tombent sur sa colocataire, qui les informe que Chloe est partie il y a peu de temps. Castle découvre une photo des Harris, sans la mère. Beckett et Castle comprennent que Chloe a du apprendre le relâchement de Harris, et qu'elle souhaite en finir avec lui.

Beckett et Castle rejoignent Esposito et Ryan devant l'immeuble des Harris, qui les informent que Chloe et Ian sont à l'intérieur mais que personne ne répond. Beckett ne veut pas que Castle les accompagne, mais celui-ci finit par la convaincre en insistant.

L'équipe arrive à l'appartement et découvre Ian à terre, tandis que Diana et Becka s'étaient enfermées dans la salle de bains. Ryan se rend compte que Harris est vivant, tandis que Beckett cherche à savoir où est Chloe, mais Diana n'en sait rien. Le gardien appelle et les informe qu'une femme se trouve dans la laverie avec un couteau.

Tandis qu'Esposito fait sortir les habitants, Beckett ordonne à Castle de ne pas entrer puis tente de raisonner Chloe, qui raconte en pleurs son histoire. Elle avoue ensuite avoir tué Sara, hors d'elle car elle avait des sentiments très forts pour Ian. Devant un Castle terrorisé, Beckett réussit à faire lâcher le couteau à Chloe.

Castle félicite Beckett pour avoir convaincu Chloe par la solidarité féminine, mais Beckett semble très touchée par cette histoire, et ne cautionne pas qu'Harris ne s'en sorte qu'avec un divorce. Elle laisse Castle seul, qui ne parvient pas à répondre.

Chez lui, Castle rédige le résumé de sa journée, et précise notamment que "Nikki avait été amoureuse, et elle avait eu le coeur brisé", en référence à la compassion de Beckett pour Chloe. Alexis arrive et tous deux partagent un petit moment de complicité. Une fois sa fille sortie, Castle sort une photo d'eux deux au parc, et se remémore de vieux souvenirs.

Script VO Modifier

Nanny McDead Modifier

[COMMISSIONER: Castle, Beckett and a man]

The man: Mr Castle, be advised, if you get injured following Detective Beckett to research your next novel, you cannot sue the city. If you get shat, you cannot sue the city. If you get killed...

Castle: My lifeless remains cannot sue the city.

The man: Your heirs, Mr Castle.

Bekett: Do I have to wait for him to sign, or can I shoot him now ? [Castle smiles]

The man: Mr Castle, these waivers are serious business.

Beckett: Okay.

The man: Perhaps you're feel more comfortable by refering the matter to your attorney ?

Castle: What, are you kidding ? He'd never let me sign these. But, fortunately, it's his job to get me out of trouble and not to prevent me from getting into it. [Beckett's phone rings]

Beckett: Beckett. Yeah. Where ? All right, I'm on my way.

Castle: Wait. Where are you going ?

Beckett: I have work to do.

Castle: What ? We have a case ?

Beckett: No, I have a case. Yoiu have paperwork.


[Scene of Crime: Beckett, Ryan and Esposito]

Beckett: So ?

Ryan: Mrs Rosenberg,9-E here, comes down to put her clothes in the dryer, finds it's occupied. Comes down a half an hour later and she's had enough, decides to take matters into her hands.

Beckett: Come on. You're telling me that an old lady killed someone over a busy dryer ?

Ryan: What ? No, she's just tired of waiting around. So, she opens up the dryer, to take the other person's clothes out, finds Miss Fluff-and-Fold here instead.

Esposito: Now if that's not a cautionary tale about poking around someone else's laundry, I don't know what is.

Ryan: Dude, there is an etiquette involved. If the clothes were dry, Mrs Rosenberg had every right to put them in the basket. Now if you're gonna tell me she folded them, then it gets a little creepy. [Beckett inspecte le sol et voit une bouteille par terre et du sang]

Esposito: I'm sorry, someone starts rooting around my underwear without an invitation, I'm taking that as a serious breach of hygiene.

Beckett: I thought you went commando, Esposito. [She goes to them]

Esposito: Well, it's a seasonal thring.

Beckett: All right, let's get her out of there with some dignity. We're gonna need CSU to come down here, and the bleach bottle will have to go down to the lab, and probably prints and photographs, although I don't know if it's gonna do us much good in a public area. I'm guessing she lived here.

Ryan: Worked. 12-F. She's the nanny.


[12th floor: Beckett and Castle: Beckett comes up with the elevator is already there and Castle]

Castle: Thought you ditched me back at the precinct, didn't you ? [It prevents the elevator door from closing] Comme on. Nanny McDead is found on spin dry. You don't think the captain's gonna let me in on that story ?

Beckett: You're right, Castle. My bad. [Beckett go on the wrong rate and Castle clears his throat and then it shows the other rate] Exactly how much longer do I have to expect you to be shadowing me on my cases like this ?

Castle: Hard to day. When I'm writing a new character, there's no telling when inspiration might strike.

Beckett: I thought I was your inspiration.

Castle: Oh, you are, Detective, and in so many ways.

Beckett: Yeah, well, your inspiration might strike you sooner than you think. [She hits the 12-F]

Castle: Nanny's name was Sara Manning. She worked for the Petersons about two years. Doorman is a huge fan of my work. [a woman opens the door]

Beckett: Mrs Peterson ? Detective Kate Beckett, NYPD. I was wondering if I could ask you some question about Sara Manning.

Mrs Peterson: Of course. Please come in.

Beckett: Thank you.

Castle: Richard Castle. Just NY.


OPENING


[Petersons house: Beckett, Castle and Peterson]

Mrs Peterson [to his son who is in her room]: Sweetie, Mommy and Daddy need to talk to some people, but we'll be right out here. [She closes the door and joins are married, Beckett and Castle in the lounge] We still haven't told him what happened. We just don't know how.

Mr Peterson: Sara was very close with him. She just has a gift with kids, you know ?

Mrs Peterson: She was such lovely girl.

Beckett: I'm very sorry.

Mrs Peterson: The school called me at my office when Sara don't come to pick up Justin. I tried her cell phone, but it went straight to voice mail. Then I tried here, but the machine picked up. So I hopped in a cab and wnet to the school. When we got home the police were already here.

Beckett: When was the last time you saw Sara ?

Mrs Peterson: My husband saw her last night when he got home.

Mr Peterson: We take Justin to school every morning, so we're usually gone by the time she gets here.

Beckett: And what time is that ?

Mrs Peterson: Today it would have been 11:00. Sara straightens up, does Justin's laundry and then picks him up from school about 2:00. One of us is then home for dinner. Last night it was my husband's turn.

Beckett: So then you were the last one to see Sara ?

Mr Peterson: I guess so.

Castle: Did she mention any problems she having, maybe a boyfriend ?

Mrs Peterson: Sara's boyfriend ?

Mr Peterson: The doorman said the police told them that it was a break-in, which usually means a stranger did it.

Beckett: We can't be sure what happened.

Castle: Well, maybe not, but statistically speaking, much greater likelihood that it was someone she knew.

Mrs Peterson: Oh, my God.

Beckett: Again, we can't be certain who was involved.

Castle: But she had a boyfriend.

Mr Peterson: Brent. But they broke up.

Castle: And when was that ?

Mrs Peterson: About a month ago, but Sara never said there was any trouble or anything like that.

Beckett: Brent, that was his name ?

Mrs Peterson: Yes

Beckett: Do you know his last name ?

Mrs Peterson: I don't think Sara ever mentioned it.

Mr Peterson: Not to me, either.

Beckett: Thank you both so much for you time.

Mrs Peterson: Of course.

Beckett [It sets Castle]: Castle, let's go.

Castle [Surprised]: But that's it ?

Beckett: That's it. [She turns to the Petersons] Do you know of any way I can reach Sara's parents ?

Mrs Peterson: Oh, God. I hadn't even thought of that. I'm sorry. We don't have their number.

Mr Peterson: Yeah. They live in Atlanta. She was with them over Christmas.

Beckett: What about Sara's things ?

Mrs Peterson: There's her bag and her jacket.

Beckett: Maybe I could take it and check her cell phine ?


[Beckett and Castle are in the elevator and bag searches Beckett Sara]

Castle: Why couldn't we stick around ? I had a lot more questions.

Beckett: Because I actually like to investigate things myself first. Besides, neither of them is going anywhere. Well, there's no cell phone in here.

Castle: Maybe it's in the laundry room or in the dryer.

Beckett: Well, if it is, CSU will fond it. [She looks at the wallet by Sara] She's still got er Georgio licence.

Castle: Are you really the one who has to call parents ?

Beckett: Easier to write about than live through, huh, Castle ?


[Commissioner: Beckett, Castle, Montgomery, Ryan and Esposito]

Castle: Tree men huddled around a computer. That better not be porn, and if it is, I want in.

Motgomery: Esposito and Ryan pulled security tape from an elevator in the rear entrance.

Ryan: Front door has a 24-hour doorman.

Esposito: This is the elevator's cam. Our victim gets on the elevatoor with the laundry basket. Takes it down to the basement, to put the kid's laudry into the washer. Few minutes later, gets back on, goes all the way back up to the apartement. Then about 40 minutes later, rides the elevator back down to the basement again.

Ryan: We figured propably to take the kid"s clothes out of the washer, put them in the dryer.

Montgomery: Camera never picks her up again.

Ryan: Only other person to ride the elevator down all the way to the basement during the next hour was the old lady who found the body.

Beckett: So whoever attacked her must have used the stairwell, otherwise the cemera would have caught him. 

Ryan: We got three maintenance workers on duty that day. We'll run their names tonight.

Castle: Why only run the workers' names ? Why not run all the neighbours' names ?

Beckett: What are you basing that on ?

Castle: I'm basing that on, the neighbour would make a better story. [Beckett looks up at the sky while laughing ryan] No, come on. What do any of us know about neighbours in this city ? You yhinl the guy living next dorr to the Son of Sam knew he was living next door to the Son of Sam ?

Montgomery: He's right. Neighbours in Berkowitz's building had no idea he was the Son of Sam killer.

Castle: Thank you. What about the guy in 8-B ?

Beckett: Who ?

Castle: 8-B. Quiet guy. You see him every day, only you never notice him. But he noticed Sara. She's young, beautiful. The kind of girl that guy like him would never have a chance with. We all know girls like that, don't we ? Well, at first it's just a game. Figure out her schedule. When does she do her laundre ? When is she alone ? Until it becomes somerhing more something that he can't control. Well, he uses the stairs, obviously to avoid the elevator's cameras. And then he just waits, concealed in the shadows. When she comes into that laundry room, he pounces. When he looked into her vacant, lifeless eyes, he wanted to tell her, he never meant to kill her. All he ever wanted was to be noticed. That's when he felt the heat of that dryer on his skin. So he picks up her limp body in his arms and gently places it inside. He almost smiled at his good fortune when he found the quarter in his pocket, slipping it into the slot. Buying him the time to do what he does best. Disappear. Just saying, better story. Coffee ? [Beckett smiled]

Montgomery: Let's see what we can find out about those neighbours. [then he left turns] And someone better tell me who the hell lives in 8-B.



[Castle House: Castle an Alexis]

Castle: Let me guess. Gran cooked.

Alexis: Chiken masala.

Castle: And where is Hurricane Martha ?

Alexis: In her room, taking a dramatic pause.

Castle: Leaving the mess for everyone else to clean up, as usual.

Alexis: I don't mind. Dinner was fun.

Castrle: Well, it's our room, not hers. Just remember. Even despite that hideous bedspread sha bought.

Alexis: If you're hungy, there are lots of leftovers.

Castle: Thank you. I grabbed a slice on the way home.

Alexis: You really are turning into a cop.

Castle: Yeah ? Do you think ?

Alexis: So who got killed today ?

Castle: The nanny.

Alexis: Do they know who did it ?

Castle: Well, apparently in an actual homicide, they don't know who did it until after the guy gets caught.

Alexis: How come we never had a nanny ?

Castle: Well, your mother and I decided if someone was gonna screw you up, we wanted it to be me. Only you managed to turn out fine somehow anyway.

Alexis: Surprisingly. [Martha Loosen the stairs]

Martha: IS that the prodigal son I hear, returned from worling the night shift ? You catch any perps today, Kiddo ? I did an NYPD Blue once, remember ?

Alexis: You were the crazy homeless woman.

Castle: And some might say still are.

Alexis: I was just asking Dad how xomme we never had a nanny when I was little.

Castle: I spared her any stories of my own personal experience.

Martha: I had a real job as a working actress. You know, not everybody can sit at home in front of a laptop and claim to be employed.

Alexis: Really ? You had a nanny ?

Castle: Yeah, only we didn't call them nannies then.

Alexis: What were they called ?

Castle: Oh, I don't know. Alcoholics ? Raving lunatics ? No, no, no, wait. Completely irresponsible middle-aged woman who, instead of looking after me while you were acting, like they were supposed to, instead watched daytime television.

Martha: Oh, stop your whining. You didn't turn out half bad. And don't forget, the good half are my genes.

Castle: Well, that's just something we'll have to take your woed for, isn't it ? But I'm not asking for an apology, Mother. Actually, I fot the plot of my first novel [Castle's phone rings] by watching One Life to Live.

Martha: There you go.

Castle: Detective Beckett, did you miss me already ?

Martha [To Alexis]: Which means I am one-quarter responsible for your success as well.

Castle: Really ? Do they do those at night ? No, for sure. I'm just... I'm just touched that you thought of me. Oh, ordered to call me ? I see. Well, either way. I can leave right away. Okay. [He hangs up] Gotta go. I would say don't wait up, but you'll be asleep by 11:00. [He kisses his daughter]

Alexis: 10:30. It's a school night.

Castle: Are you sure she's got either one of our genes ? [He kisses his mother]

Martha: Well.

Castle: You will help her with the dishes ?

Martha: All right. Be careful, flatfoot.



[Autospy room: Beckett and Castle]

Beckett: Here, put these on.

Castle: Really ? I thought cops just stood around the body eating ham sandwiches and cracking jokes. Youknow, hardcore gallows humour. [They entered the autopsy room to join Lanie]

Lanie: The head trauma definitely constibuted to the death. The force of the blows resulted in significant cerebral haemorrhaging. [She looks at him smiles Castle] Mr Castle, nice to see you again.

Castle: I wish I could say the same, but my glasses are all scratchy. How often do they let you replace these ?

Beckett: Not everybody has your budget, Castle. So what killed her ?

Lanie: I'd say she was struck in the head with the bleach bottle, then fell forward, hit her temple on the edge of the table. That caused temporal bleeding. Without medical attention, she didn't stand a chance. B ut what I thought you minght find really interesting is the fact that she had sex within the hours before her death.

Beckett: Sex ?

Castle: I'll explain how that works later.

Lanie: Might have even been within a few minutes of the murder. The heat from the dryer makes it hard to pinpoint.

Beckett: So you're saying sha was raped ?

Lanie: Hard to determine. There were no vaginal lacerations or presence of any semen.

Beckett: So whats the evidence of sex ?

Lanie: Traces of spermicide. The guy wore a condom.

Castle [to Beckett]: Boy, it really has been a long time for you. Hasn't it ?

Lanie: I mean, it could have been a rape, but my best guess is..

Beckett: She knew the guy. [Lanie nods]



[Commissioner: Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Beckett: Whithout evidence of trauma, I'm nit ready to buy our attacker is a sexual predator, especially with him using a condom.

Esposito: Could be he's trying to hide DNA.

Ryan: Dude, someone smart enough to hide DNA would have been smart enough not to have sex in the laundry room.

Castle: No, you're missing the point. The laudry room afforded opportunity. It wasn't an accident she was killed there.

Montgomery [Out of office are]: Esposito, Where are we on her cell phone ?

Esposito: I pulled her records, had her service provider ping it. Triangulation puts it at or near the building. 

Montgomery: Year, well, maybe he toom it so she couldn't call for help, then dumped it somewhere close by. What about her ex-boyfriend ?

Ryan: We have the first name, Brent. But if we had her cell phine, he might be in the address book.

Beckett: What about these calls ?

Castle: What calls ?

Beckett: Last two months, there's dozens ofincoming calls from the same number.

Esposito: Right. We're still running that down but the number's a prepay. Besides, those calls stopped coming a couple weeks before she was killed.

Beckett: Yeah, but the outgoing calls to that number stop even before that. Whoever it was, she didn't to talk to them.

Castle: She was letting it go to voice mail.

Montgomery: Find this kid, Brent, bring him in for questioning.



[Interrogation room: Beckett, Castle and Brent]

Beckett [Just before entering the room]: You're here by invitation only. Got it ?

Castle: Got it.

Beckett: Good. [they enter the room] Brent Johnson ?

Brent: Yeah.

Beckett: I'm detective Kate Beckett. This is Mr Castle. I suppose you kniw why you're here.

Brent: The cops that picked me up at my jobsaid you had some questions about what happened to Sara.

Beckett:I understand that the two of you were dating ?

Brent: Yeah, till about a month ago.

Beckett: A month ago ? What happened then ?

Brent: Nothing. We broke up.

Castle: Whose idea was that ?

Brent: It was a mutual thing, I guess.

Beckett: I mutual thing ? [It is permanently active voice recorder]

"Hey Sara, it's me. Look, just call me beck, okay ?" "You can't just not call me back, Sara. Don't be a bitch." "Come on, Sara, I just want to talk to you. Look, I don't know why you can't just tell me who this other guy is. You know... You know that ? You're just a little slut."

Beckett [It cuts the voice recorder]: There"s plenty more those.

Castle: Yep. They make Alec Baldwin's messages sound like rainbows and unicorns.

Brent: How did you get those ?

Beckett: From your service provider.

Castle: A little advice, when you buy a prepaid phone, don't use your credit card. Makes it totally traceable.

Brent: I wasn"t trying to hide anything.

Beckett: No ? Then why did you just lie to me ?

Castle: 'Cause no man likes getting dumped. Am I right ? Our egos can't handle it. This one time I had this ex-girlfriend cheat on me, I drank every meal for a week. I didn't even like her. If I had loved her ? Wow. I don't know [Beckett looks her] what I would've done.

Brent: No, no. No way. It wasn't like that.

Beckett: Oh, no. So then how did you find out about Sara if you two broke up a month ago ?

Brent: From a friend. Chloe. Chloe Richardson. All right ? We all went to college together. Chloe"s the one who got Sara her job.

Beckett: And how did this friend find out ?

Brent: Chloe nannies for another family in the building. The two of them are pretty close.

Beckett: So then where were you the day that Sara got killed ?

Brent: I was where those other cops found me, at my job. Look, we have video cameras there and a sign-in sheet. Look, I didn't have anything to do with this. Am I under arrest or something ?

Beckett: No. You can go. [Brent is preparing to survey] But just don't leave town until we speak again. Do you understand ?

Brent: Yeah. Yes, ma'am. [Brent leaves the room and Castle has its place will sit in front of Beckett]

Castle: "Don't leave town" ? Don't you need probable cause for something like that ?

Beckett: Only he doesn't know that, does he ?

Castle: You can lie like that ? that is so cool. [It is written on notepad]

Beckett: Castle.



[In the street outside the playground: Beckett and Castle]

Beckett: Doorman told Esposito that this is the playground that all the nannies from the building go to, so hopefully we find Chloe here.

Castle: That brings me back a bit.

Beckett: A bit ? I'm thinking it's a little more than that, Castle.

Castle: I'm not talking about when I was a kid. I'm talking about when I used to take my daughter to the park.

Beckett: You used to take your daughter to the park ?

Castle: Spring, summer, famm. We were here every day. Alexis' mom was doing community theatre. She was on the road a lot, so I had custody. What ?

Beckett: Nothing. I just never figured you for Mr Mom.

Castle: Some of the best day of my life.

Beckett: It's actually kind of nice.

Castle: Yeah, tell me about it. Do you know how many lonely single mothers there are on a Manhattan playground ? And there I was between marriages.

Beckett: Exactly how many times have you been married, Castle ?

Castle: Twice.

Beckett: That's it ?

Castle: Isn't that enought ? How about you ?

Beckett: Me ? No, never been.

Castle: Really ?

Beckett: Yeah.

Castle: Tou'd be good at it. You're both controling and disapproving. You should really try it.

Beckett: I'm not an "it at frist, you don't succeed" kind of a girl, Castle. When it comes to marriage, I'm more of a " one and done" type.

Castle: Any serious candidates ? [Beckett is a little embarrassed]

Chloe: Becca, don't wanter away. Becca !

Beckett: The doorman said she'd have a red vest on. That might be our girl. [They come from Chloe]

Chloe [to Becca]: Go, go, go !

Beckett: Chloe ? [Chloe looks] I'm Detective Beckett. I was wondering if I could ask you some questions about Sara Manning.

Chloe: Rignt now ?

Beckett: Yeah, it won't take long.

Chloe: Yeah. Maggie ? Can you watch Becca for a sec ? [They sat on a bench]

Beckett: Sara's boyfriend told us that you helped her get her job.

Chloe: You talked to Brent ? Yeah, when we got out of school. Sara couldn't fond work. She was templing all over town. I nanny for a familly in the same building and heard that the Petersons were looking for someone. 

Castle: When was the last time you saw Sara ? [Chloe does not answer and looks down]

Beckett: I know what it feels like to lose somebody, Chloe. Bt we need to ask you these questions.

Chloe: Yeah. Sometimes we'd meet up before work, get a coffee on Columbus and then walk over to work together.

Beckett: Did you get coffee that day ?

Chloe: Yeah.

Castle: Did she say anythings to you ? Did she seem upset ? Or...

Chloe: Upset ? Upset about what ?

Beckett: Brent gave us the impression that Sara was seeing someone else.

Castle: You know who it was, don't you ?

Chloe: Sometimes Sara would stay late.

Beckett: Stay late where, at the Petersons ?

Chloe: Yeah, we got off work around the same time, so we'd take the train home together. I live with a roommate, a couple of blocks from Sara. Only the last frew months, she'd been staying late. Mr and Mrs Peterson kind of take turns coming home for dinner, you know ?

Beckett: Yeah, Mrs Perterson told us.

Chloe: God. I don't want to say something, and then... I mean, he's married.

Beckett: Wait a minute. Sara told you about him ?

Chloe: No. No, not exactly. It's just... The nights Mrs Perterson didn't come home for dinner, those were the only nights Sara stayed late.


[Beckett and Castle will see Mr. Peterson]

Castle: I told you we should have asked the husband more questions that day.

Beckett: And I told you that I like to question my most likely suspects after I know more about them. That way they're tied to more specific answers.

Castle [Castle is surpassed and Beckett amused]: You suspected him, too ?

Beckett: The husband ? Duth.

Castle: You would really clean up at my poker game.

Beckett: Right. You, James Patterson and the rest of the Times bestseller list ? No thank you, Casttle. Little too rich for my blood.

Castle: We could always make it strip poker.

Beckett: Sorry, but I prefer mystery to honnor.

Mr Peterson [On the phone]: No, yeah, I'm in the space right now, but like I told you guys, I'm gonna need at least 20,000 square feet. [He notes Beckett and Castle] I... Listen, I'm gonna give you guys a call back. I'll let you know if the client is interested, okay ? Thank you. [He hang up]

Beckett: Hi. Remember us ?


[The street:Castle, Bectell and Mr Perterson]

Beckett: When was the last times you saw Sara, Mr Peterson ?

Mr Peterson: The night begore she was killed. I told you that.

Castle: Which was your night to be home for dinner, right ?

Mr Peterson: Right. Wy are you asking ?

Castle: Well, mr Peterson... [Beckett's ability to continue]

Beckett: We have information that suggests that Sara Manning was having a relationship.

Mr Peterson: Right. She had a boyfriend.

Beckett: Someone else.

Mr Peterson: Someone else ? Who ? [Castle clears his throat and watch him] Me ? You think I was having an affair with Sara ?

Castle: Bingo.

Mr Peterson: That is... That's crazy.

Beckett: Is it ? We know that sge stayed latte some nights.

Mr Peterson: Right. She helped us make dinner.

Beckett: "Us" ? Well, what we heard was that she helped on the nights that your wife wasn't home. [Peterson stops and watch a little embarrassed]

Mr Peterson: First of all, it's not what you think. 

Castle: When is it ever ?

Mr Peterson: and, yes, I was having an affair.

Beckett: So what happened ?

Mr Peterson: What do you mean, what happened ? I cheated. I strayed. Whatever you want to call it.

Beckett: I mean in the laundry room.

Mr Peterson: What ?

Beckett: You just said that you...

Mr Peterson: Yes, I was having an affair, but it wasn't with Sara, for God sakes. It was with another woman in my office. Look every night that I was supposed to be home having donner, I wasn't. You can check the landlines from the apartment. I called to make sure that Sara was okay ever night. You can check cell phone records, right ? [Castle and Beckett watch a few seconds]

Castle: Don't leave town.

[Commissioner Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Esposito: Hey , what happened with the husband ?

Beckett: Oh, he was cheating, just not whith our victim. Here, I need you to run it down. This is her name.

Ryan: I'l telling you, true commitment's a thing of the past. I mean, name one happily married couple.

Castle: DeGeneres and De Rossi.

Esposito: Oh, I think he got you there, bro.

Beckett: What is this, The View ? Where are we on the boyfriend ?

Esposito: His story checks out, video and a sign-in sheet.

Beckett: Great. So now all we have is a cheating husband with a possiblee alibi and no cell phone to run the perp's fingerprints. 

Ryan: I got something better.

Beckett: Please tell me iit's the mayor wants him out of here.

Castle: You ever notice how she gets a little grumpy when she doesn't have a suspect ?

Ryan: We got one now. Guess who wasn't where they say they were the day Sara Manning was killed ?

Beckett: Who ?

Ryan: Come on, you gotta guess.

Beckett: ryan. Ryan. I'm not guessing.

Ryan: You're a killjoy, you know that ?

Castle: Exactly what I've been telling her.

Beckett [She looks at the suspect's name]: No way.

Ryan: Pretty good, huh ? Told you, you should've guessed.

[Petersons house: Beckett, Castle and Mrs Peterson]

Beckett:You weren't at tha office the day Sara Manning was killed, were you ? Detective Ryan chechek with yiur son's school. The day they called about Sara not showing up, your assistant said that you were unreachable.

Mrs Peterson: What are you talking about ?

Beckett: I'm talking about Sara Manning, Mrs Peterson. We're talking about why you lied about where you were the day she was killed. and we know you weren't in your office.

Castle: It would havee been easy to sneak into the building. Doorman could have been outside hailing a cab, taking a delivery.

Mrs Peterson: My husband is having an affair. Did you know that ?

Castle: Actually, we did.

Mrs Peterson: All these months, I had no idea.

Beckett: But then you found out.

Mrs Peterson: Yeah, Sara told me a few weeks ago.

Beckett: Sara told you about the affair ?

Mrs Peterson: Yes, and she's been an absolute wreck about keeping it from me.

Castle: Yeah, I bet she was.

Mrs Peterson: Did you know he was paying her extra ?

Beckett: No, he didn't mention that.

Mrs Peterson: Imagine putting Sara in the middle of something like that.

Beckett: Something like what ?

Mrs Peterson: Well, using Sara to cover for himself. I mean, it's disgusting.

Beckett; I don't understand, Mrs Peterson. If you had nothing to do with Sara's death, then why wpuld you lie ?

Mrs Peterson: Because my cheating husband has no idea I'm about to serve him with divorce papers. I lied because I was at my lawyer's that afternoon. Howard's not the only one who can keep a secret.

[Castle house: Castle and Martha]

Martha: Hello there ! What are you up to ?

Castle: Nothing.

Martha: You're not webcamming again, I hope.

Castle: I burnt a DVD from security cameras that the police are looking at. And I've never webcammed.

Martha: That's your story, and you're sticking to it, huh ? The police just let you burn a DVD ? You do realise you're gonna have to stop stealing evidence, right ? I thought the whole purpose of following tjis detective around was to help you to write.

Castle: It's called research, Mother.

Martha: Well, you'd better hope this last Derrick Storm book sells, lover boy, because research don't pay the bills. Is that the nanny ? What married woman in her right mind invites a girl that pretty into her own home ? [Alexis enters the room]

Alexis: Hey.

Castle: Hey.

Alexis: What are you guys watching ?

Castle: I'm watching. She's butting in. [Martha strikes a shoulder] The police can't find the nanny's cell phone. They were hopping to lift some fingerprints from it. I just thought I could see if she had it with her when she went down to the laundry room.

Martha: And ?

Castle: It's in her hand the first time she brings the clothes down to tha wash, but then she doesn't have it when she goes down to use the dryer.

Alexis: So, she probably left it upstairs in the apartment where she worked.

Castle: They say they can't find it. Wait a sec.

Alexis: What ?

Castle: There's a five second time difference.

Martha: A five seconde time difference in what ?

Castle: She rides the elevator twice to the basement. The first time to put the clothes in the Washer, the second time to put tthem in the dryer. Only the second time, the trip takes her five seconds longer.

Alexis: Why would it take her longer to travel the same distance ?

Castle: It wouldn't

[Residence Langham: Beckett and Castle]

Beckett: I'm not quite sure where you're going with this, Castle.

Castle: Up. All right, 32 seconds. It takes 32 seconds to get from the basement to the 12th floor.

Beckett: Great. I'll alert the media.

Castle: Only the second time, it took her 37 seconds.

Beckett: Why would it takes her five extra seconds ?

Castle: Because the second time, she wasn't coming from the 12th floor. She was coming from the...

Beckett: 15th floor ? This doesn't make any sense. The Petersons live on 12.

Castle: Yeah, but I bet the guy who wears that condom lives on 15. By the way, that whole elevator thing ? I just did that 'cause you smell nice. [He knocked on a door]

Beckett: Castle, you can't just knock on people's doors.

Castle: Why not ?

Man: Who is it ?

Beckett: Because you're gonna freak them out. [to the door] Police ! [An old man opens the door]

Old man: You're the police ?

Castle: Shhe is.[Beckett showed him his badge] I'm sorry. Do you live here alone ?

Old man: Yeah. Why you wanna know ?

Castle: Don't worry about it. You're not young enough.

Old man: Young enough for what ?

Castle: To have sex.

Old man: What kind of cops did you say you were ?

Beckett: He's not a cop. I'm a cop.

Old man: And you're looking for someone to have sex with ? |Beckett sees something over the shoulder of Castle] Castle look. [Castle turns] So sorry to bother you. [They go]

Old man: Seventy-seven ain't beyond the realm of possibility, you know ?

Beckett: Pardon me, is this little girl Becca ?


[Harris house]

Mrs Harris: I'm sorry. I'm not sure I'm following.

Beckett: Prior to her murder, we believe that Sara Manning was coming from this floor.

Mrs Harris: Well, I don't know anything abouut that. I was at work. Maybe she came up to see Chloe ?

Beckett: Chloe Richardson ?

Mrs Harris: She and Sara were friends, and our kids get together sometimes for play dates. [Mr. Harris left the room]

Mr Harris: Hey, babe. What's going on ? I thought you were going out.

Mrs Harris: It's the police.

Mr Harris: Police ?

Mrs Harris: They think Chloe's friend Sara might've been up here the day she was killed. Wait, you were home that day, right ?

Mr Harris: What day was that ?

Beckett: Tuesday.

Mr Harris: Yeah. Yeah, yeah. I was here.

Beckett: So did you see Sara ?

Mr Harris: I don't think so. No.

Beckett: You don't think so ?

Mr Harris: No.

Castle: Mind if I use your bathroom ? People never think about that. When do cops use the bathroom ?

Mrs Harris: It's right there.

Castle: Thank you. [He walks to the bathroom]

Beckett: So... Tuesday.

Mr Harris: Oh, yeah, yeah. Let me think a minute. [Castle retreats into the bathroom and opens the cupboard pharmicie. He finds condoms. It is the firm's wardrobe, to restyle and flush the water]

Beckett: So you're saying that you cant' say one way or the other ? [Castle opens the door to return to room]

Mr Harris: After Chloe got here to take care of Becca, I went inside to taje a nap. I work most nights.

Castle [Whispering in pass behind Beckett]: Condoms.

Beckett: And what is it that you do, Mr Harris ?

Mr Harris: Oh, I'm a musician.

Castle [always whispering in repass behind Beckett]: Condoms in the bathroom.

Mr Harris: So, anyway, it's possible tha Sar was up here. I just... I couldn't really say for sure.

Mrs Harris: You know, maybe you should talk to Chloe about this.

Beckett: I already have. [Castle uses telephone that he is hiding behind Beckett]

Mrs Harris: And what did she tell you ?

Beckett: She said that she saw Sara earlier in the day, but she didn't say anything about Sara being in your apartement.

Mrs Harris: What esle would she be doing up here ? [We hear a phone ringing and everyone looking to room] What is that ?

Castle: That sounds like somebody's cell phone. [Beckett looks Castle while Mrs. Harris goes to the ring. She finds a telephone under the bed]

Mrs Harris: Ian, who the hell's phone is this ?

[Interrogation room: Beckett, Castle and Mr Harris]

Beckett: Why was her phone in your bedroom ?

Mr Harris: Maybe she dropped it. I don't know.

Beckett: You told me you went into the bedroom to take a nap. How could she go into the room, drop the phone, and you not see her ?

Castle: She right. It doesn't make sense when you think about it.

Beckett: We're running a test on the condoms we found in your medicine cabinet. 

Castle: Now there's something you never wanna hear.

Beckett: If the spermicide's a match, you're facing a murder charge.

Mr Harris: Well, I didn't kill Sara.

Castle: But you were sleeping with her. [Beckett looks at him and he went to sit]

Mr Harris: Look, we had sex, okay ? But when Sara left my place, she was fine.

Beckett: You followed her down to the basement, didn't you ? You followed her in the basement, and then you killed her.

Mr Harris: No ! I wouldn't hurt Sara.

Beckett: You wouldn't hurt her ? You're a married man sleeping with her in your own bed.

Castle: What time did she leave your apartment ?

Mr Harris: A little before 1:00.

Castle: How can you be sure ?

Mr Harris: Because Chloe gets back from the park with Becca every day around 1:00 to give her her lunch. And Sara left maybe ten minutes before Chloe got back. Look, you ask Chloe, she will tell you I was there. There's no way that I could've killed Sara. [A man enters the room]

Garrison: Detective Beckett ? Frank Garrison. I've been retained to represent Mr Harris, and i'm direcing him not to answer any more of your questions.

Beckett: Your client can answer my questions here or he can answer them in front of a grand jury.

Garrison: If you've got enough to charge him, do it. Otherwise, he's coming with me. Let's go, Mr Harris. [They let out only Beckett and Castle]

Castle: Guess it's a lot tougher when they actually know the rules, huh ?

[Comissioner: Beckett, Castle, Ryan, Esposito and Montgomery]

Ryan [The phone]: Thank you.[Hangs up] Lab says condoms are a match.

Montgomery: So we can prove they had sex ?

Beckett: Look, if Chloe got home at 1:00, then there's no way he had time to get down to the basement, kill Sara and make it back upstairs.

Esposito: Maybe we ought to pick Chloe up, see if she backs his story.

Castle: We don't have to.

Montgomery: What not ?

Beckett: Because the elevator cam had a time stamp. [They watch video] Our suspect says that Sara left his apartment about 12:45, and the camera in the elevator puts her on it headed towards the basement at 12:48.

Ryan: We think she was murdered maybe ten minutes later.

Police woman: So what are we looking for ?

Esposito: The nanny who worked for the guy. We're just trying to check out his story.

Montgomery: He claims she got home at 1:00, and that he never left the apartment again.

Ryan: There she is. 12:54

Castle: Okay, that's six minutes after Sara Manning got on the elevator.

Montgomery: Well, I guess Harris was telling the truth.

Beckett: Wait.

Castle: What ?

Beckett: Wait, where's the kid ?

Montgomery: Where's what kid ?

Beckett: Becca. The little girl Chloe takes care of. 

Montgomery: Maybe she left the kid in the playground with one of other nannies.

Beckett: Harris said that sha came back with his daugther at the same time every day.

Ryan: What difference does it make ?

Castle: The difference is that there are no coincidences, not when murder's involved.

Beckett: Chloe would've known Sara's schedule, and Chloe would've known that Sara was in the basement at that time.

Montgomery: Pick her up.

[Chloe house: Beckett knock on the door at Chloe and another woman, another woman opens the door]

Woman: Can I help you ?

Beckett [Show him his badge]: Does Chloe Richardson kive here ?

Woman: Yes, but she's not here right now.

Castle: Where did she go ?

Woman: Into the city.

Beckett: Do you mind if I take a look around ? [She goes to see the response before]

Woman: No. But I'm telling you, she's not here. She left about an hour ago.

Castle [Castle looks a picture]: Detective. [Beckett comes up to him]

Woman: That's the family that CHloe works for.

Castle: Not exactly the whole family. She cut the mom out of the picture.

Beckett [To the woman]: Where in to the city did Chloe go ,

Woman: To their apartment. She said that they needed her to baby-sit tonight.

Beckett [To Castle]: She must've found out that I took Harris in for questioning.

Castle: Is she talked to his wife, she'd know he'd been released. And both know what she does to people she doexn't like.

Beckett: She's going after Ian HArris. We better find her before she finds him.

[Residence Langham: Beckett, Castle, Ryan and Esposito]

Esposito: No answer in the apartment when the doorman called upstairs.

Ryan: But he's sure Chloe's there. He says Ian Harris is up there, too. Came home about an hour ago.

Castle [Castle and Beckett looks to the apartment of Harris]: Which means Chloe would've been there waiting for him.

Beckett: All right, we don't have time to wait for emergenct services. We're sonna have to go in on our own.

Esposito [showing Castle] What about him ?

Beckett: He stays here.

Castle: No ! Come on ! Come on ! I already signed my life away. What more do you want ?

Beckett: Okay, Castle, but it's accompany and observve, not participate and annoy. Got it ?

Castle: Participate and annoy is a lot more fun, but all right.

Beckett: And stay behind us in the hallway, and don't move unless I tell you.

Castle: Hope to die. [Beckett looks] You know what I mean. It's...

[Beckett, Castle, Esposito and Ryan arrive at the apartment of Harris and they find the open door]

Beckett: Open door. I got a victim down, guys. Stack them up. [She pushes the door with his foot and between followed by Ryan Esposito] Police ! New York City Police !

Mrs Harris: We're here ! We're here !

Beckett: Mrs Harris ?

Mrs Harris: In here ! I locked us in the bathroom. [Mr Harris was unconscious on the ground]

Ryan: Room all clear !

Beckett: Check him [Ryan runs to him] Mrs Harris, are you okay ? Is your daughter with you ?

Mrs Harris: Yes, Yes, we're okay.

Ryan [To Castle] He's still alive.

Beckett: Mrs Harris, is Chloe there ?

Mrs Harris: No, no, it's just me and Becca.

Esposito: Apartment's all clear. Chloe's not here.

Beckett: You can come out now, Mrs Harris. [They go out and Beckett are renge weapon] Where's Chloe, mrs Harris ?

Mrs Harris: I don't know. She must've used her key. I was just giving Becca a bath. I did't even know she cas here. [A telephone rings] That's the doorman from downstaris.

Beckett: Answer it.

Castle [He picks]: Hello... Thank you. I'll tell her. [He hangs up] Doorman says tenant called. There's a girl in the laundry room, and she's got a knife.

[They arrived to level of the laundry room]

Eposito: Where's the girl ?

Man: She's inside, just sitting there.

Beckett: Esposito, het these people out of here.

Esposito: Let's go. Everybody up the stairs. [Beckett and Castle is heading is the place to Chloe] Come on let's go.

Castle: So what's the plan ?

Beckett: To get everyvone out of this alive.

Castle: Good plan.

Beckett: You don't go in. Do you understand ?

Castle: Yes.

Beckett: Okay. [Beckett opens the door. Chloe and assisise and hold a knife near his leg] Chloe ? Chloe, it's Detective Beckett. Do you remember me ?

Chloe: Please just go away.

Beckett: I'm sorry, but I can't do that. [She comes from Chloe but this raproche the knife from her] Look, Chloe, you're hurt. Why don't you put the knife away, and let me help you ?

Chloe: Why don't you just shoot me ?

Beckett: Hey, look at me. Look. [Chloe looks at her and Beckett raises his hands] No one's gonna shoot anyone. Okay ? [Castle enters and closes the door] Unless it's you, if you take another step inside, Castle.

Chloe: He was sleeping with Sara.

Beckett: I know.

Chloe: Only the whole time, he was sleeping with me. And he was telling me that he loved me, that he was gonna leave his wife for me.

Beckett: Guys can be like that sometimes, Chloe. They can lie, and I know when you find out how much it could break tour heart.

Chloe: I'm pregnant.

Beckett: Well, that's even more reason for us to get you some help. Right ?

Chloe: Look, I... I just wanted to talk to her. That's all. I just wanted to tell her that Ian and I were in love.

Beckett: I know what happened to Sara was an accident, Chloe. I know that.

Chloe: I left Becca in the park, and I went up to the apartment just to see if it was true, 'cause... I'd seen the way he was looking at her. As soon as I saw lan's bed, I knew. He went to take a shower, so I came down here, just to talk to Sara.

Beckett: I know you didn't mean to kill her, Chloe.

Chloe: Sara was my friend, you know ? But she just... She didn't... She didn't get it. She didn't get how we fell about each other. So when she turned around, I just grabbed the bleach, and I hit her with it. And she fell. And I was so scrared. I didn't... I didn't know what to do, do I... I put her in the dryer. I was so angry. You know, just so mad.

Beckett: Chloe, put the knife down, okay ? Let me help you. [Chloe looks at the knife in his hand trembling] Just put the knife down. Come on. [she looks Beckett then dropped the knife. Beckett goes to her]

Chloe: God, I'm so stupid.

Beckett: It's okay.

[Relief Brings  Ian Harris and the police embarked Chloe]

Castle: So, looks like I managed to make it through the case without getting injuredn shot or killed.

Beckett: Yeah, well, maybe tomorrow.

Castle: By the way, I really kiked that whole sisterhood thing you ran back there.

Beckett: I wasn't running anything, Castle. What that guy did had consequences, only he'll get to just walk away.

Castle: Well, nit scot-free. I mean, I sense a pretty big divorce settlement in his future.

Beckett: Whatever it is, it won't be enough. [She's go]

[Castle House: Castle and Alexis: Castle is about to write his new book when Alex enters the room]

Alexis: So, did you guys get him ?

Castle: On their way up the river as we speak.

Alexis: Cool. Wasit who you thought ?

Castle: Actually, it wasn't.

Alexis: It must've been a pretty good story to surprise you. You know, you better be careful or you'll turn into one of your readers.

Castle: Okay, you just ruined it.

Alexis: You know, it's okay to be surprised sometimes. That's the fun.

Castle: Youu surprise me, all the time.

Alexis [She kisses him] I'll see you in the morning, Dad.

Castle: Good night, pumpkin.

Alexis: Dad ? Thanks for being my nanny.

Castle: No sweat, kiddo. [Castle raises are to search his computer drawer and find a picture of him and Alexis when she was little]

Script VF Modifier

Jeunes filles au pair Modifier

[Salle de réunion : Beckett, Castle et un homme]

Homme : Monsieur Castle, notez que s'il vous arrive quoi que ce soit, alors que vous aidez le lieutenant Beckett, vous ne pourrez pas vous retourner contre la ville. Si on vous tire dessus, vous ne pourrez pas vous retourner contre la ville ! Si vous êtes tué...

Castle : ... Mon cadavre ne pourra pas se retourner contre la ville !

Homme : Vos héritiers Monsieur Castle !

Castle : Ah !

Beckett : Je peux le descendre tout de suite ou bien il faut que je le laisse signer avant ?

Homme : Monsieur Castle, cette décharge de responsabilités est une affaire sérieuse, j'imagine que vous aimeriez en parler avec votre avocat avant toute chose

Castle [le sourire aux lèvres] : Vous rigolez ?! Il m'interdirait de la signer ! Mais heureusement, son travail consiste à résoudre mes ennuis, pas à m'empêcher d'en avoir !

Beckett [son téléphone sonne] : Beckett ? Oui. Où ? D'accord j'arrive. [Elle se dirige vers la porte]

Castle : Attendez, vous allez où ?!

Beckett : J'ai du boulot moi.

Castle : On a une nouvelle affaire ?

Beckett : J'ai, une nouvelle affaire. Et vous de la paperasse. [Moqueuse] Ouh !!

[Scène de crime : Beckett, Ryan, Esposito et Mme Rosenberg]

Beckett : Alors ?

Ryan : Madame Rosenberg, de l'appartement 9-E. Elle est descendue pour sécher son linge, mais il n'y avait pas une seule machine de libre. Une demi-heure plus tard, idem, alors elle en a eu assez, et elle a pris les choses en main.

Beckett : Une minute, tu es en train de me dire qu'une vieille dame a tué quelqu'un pour libérer un sèche linge ?!

Mme Rosenberg : Quoi ?

Ryan : Non, elle en a eu marre de poiroter, alors elle a ouvert un sèche linge pour enlever les affaires d'une autre personne, et elle a trouvé Mademoiselle "Jamais sans mes fringues" !

Esposito : Si c'est pas une parabole qui illustre "il ne faut jamais s'occuper des affaires des autres", alors je ne sais pas ce que c'est.

Ryan : Il y a un code de conduite dans une laverie. Si le linge était sec, Madame Rosenberg avait parfaitement le droit de le retirer pour le mettre dans un panier. Mais pas de le plier, là ça devient suspect !

Esposito : Désolé Monsieur, si quelqu'un commence à farfouiller dans mes slips sans mon autorisation, je trouve pas ça très sain d'un point de vue hygiénique !

Beckett [tout en remarquant une bouteille et une trace sur le sol] : Je croyais que tu portais pas de slips !

Esposito : Bah, pas l'été ! [Ryan regarde autour de la ceinture d'Esposito, sceptique]

Beckett : Bon, sortez là de ce truc avec un peu de dignité. Appelez la police scientifique et envoyez la bouteille de javel au labo. Il me faut les empreintes, même si je suis pas sûre que ça nous aide dans un endroit aussi fréquenté. J'imagine qu'elle habitait ici ?

Ryan : Elle y travaillait, au 12-F. Elle gardait les gosses.

[12ème étage : Beckett et Castle]

Castle [les portes de l'ascenseur s'ouvrent, Castle attendait Beckett] : Vous avez vraiment cru pouvoir me semer ? La baby-sitter voulait prouver les délices du grand 8 dans le sèche linge, et ça n'est pas à moi qu'on va confier une histoire aussi tordue !

Beckett : Vous avez raison, c'est évident ! [Elle se dirige vers sa droite mais Castle racle sa gorge puis lui montre que c'est la direction opposée] Vous allez me suivre comme mon ombre pendant encore combien de temps, je peux savoir ?

Castle : Difficile à dire, je ne peux pas prévoir l'instant où je serai frappé d'inspiration.

Beckett : Je croyais que c'était moi qui vous inspirait ?

Castle [sourit] : Oh, je vous le confirme, et sur bien des plans !

Beckett : L'inspiration pourrait vous frapper plus tôt que vous le croyez.

Castle [dès que Beckett frappe à la porte de l'appartement] : Elle s'appelait Sara Manning, elle travaillait pour les Peterson depuis 2 ans. [Beckett est surprise] Le portier adore mes romans ! [Mme Peterson ouvre la porte]

Beckett : Madame Peterson ? Lieutenant Beckett, de la police de New York. Je peux vous poser 2 ou 3 questions sur Sara Manning ?

Mme Peterson : Bien sûr, entrez je vous en prie.

Beckett : Merci. [Beckett entre]

Castle [se présente comme Beckett] : Richard Castle... juste de New York.

GÉNÉRIQUE

[Maison des Peterson : Mme & Mr Peterson, Beckett et Castle]

Mme Peterson [A son fils: Chérie, papa et maman doivent discuter entre grandes personnes, mais on est juste à côté si tu as besoin. [Elle ferme la porte de sa chambre] On lui a toujours pas dit ce qui est arrivé, on ne sait pas comment s'y prendre...

Mr Peterson : Sara était très proche de lui, oui elle avait un don pour s'occuper des enfants.

Mme Peterson : Elle était adorable à tous points de vue.

Beckett : Je suis vraiment désolée.

Mme Peterson : Sara n'est pas passée prendre Justin alors l'école m'a appelé au bureau. J'ai essayé de l'appeler sur son portable mais il était sur messagerie vocale, j'ai appelé ici mais je suis tombée sur le répondeur. Alors j'ai sauté dans un taxi et je suis allée chercher Justin à l'école. Quand on est rentrés chez nous, la police était déjà là.

Beckett : Quand avez-vous vu Sara pour la dernière fois ?

Mme Peterson : Moi je ne l'ai pas vue, mais mon mari l'a croisée hier soir.

Mr Peterson : C'est nous qui emmenons Justin à l'école le matin, et d'habitude, on est déjà partis quand elle arrive.

Beckett : C'est vers quelle heure ?

Mme Peterson [coupe son mari qui allait répondre] : Aujourd'hui, vers 11 heures. D'abord elle fait un peu de rangement, ensuite elle lave les affaires de Justin et elle va le chercher à l'école à 2 heures. Ensuite l'un de nous 2 rentre à la maison pour le dîner. Hier soir c'est mon mari qui est rentré le premier.

Beckett : Vous êtes donc le dernier à l'avoir vue en vie ?

Mr Peterson : Oui je crois.

Castle : Vous avait-elle parlé de ses problèmes avec, je sais pas, peut-être avec son ami ?

Mme Peterson : Son petit ami vous voulez dire ?

Mr Peterson : Selon le portier, la police a dit qu'il y avait eu effraction, d'habitude les cambrioleurs sont plutôt des inconnus.

Beckett : Nous n'avons pas de certitudes pour l'instant.

Castle : Peut-être, mais d'après les statistiques, il y a de fortes chances pour que son meurtrier fasse partie de ses connaissances.

Mme Peterson : Ah c'est horrible...

Beckett : Je répète qu'on ne sait pas encore avec certitude qui a fait le coup.

Castle : Mais elle avait un petit ami ?

Mr Peterson : Brent, mais ils avaient rompu.

Castle : Ca remonte à quand ?

Mme Peterson : A un mois environ, Sara ne semblait pas avoir d'ennuis particuliers avec lui.

Beckett : Brent, c'est bien ça ?

Mme Peterson : Oui.

Beckett : Vous connaissez son nom de famille ?

Mme Peterson : Euh, je crois qu'elle ne nous l'a jamais dit.

Mr Peterson : Pas à moi en tout cas. [Castle semble intrigué]

Beckett : Je vous remercie pour votre aide.

Mr Peterson : Je vous en prie.

Mme Peterson : C'est tout naturel.

Beckett [se lève] : Castle, allons-y !

Castle [surpris] : Quoi, c'est tout ?!

Beckett : C'est tout ! [Aux Peterson] Ah, vous savez comment je peux joindre les parents de Sara ?

Mme Peterson : Oh, c'est vrai je n'y avais pas pensé. J'ai peur qu'on ait pas leur numéro.

Mr Peterson : Non, ils vivent à Atlanta, elle a passé Noël avec eux.

Beckett : Vous avez des affaires de Sara ?

Mme Peterson : Euh oui, on a son sac et sa veste.

Beckett : Je vais les prendre, ainsi que son portable.

[Ascenseur : Beckett et Castle]

Castle : Pourquoi on est pas restés ? J'avais plein d'autres questions !

Beckett [en fouillant le sac de la victime: Parce que je veux en savoir plus avant de poser d'autres questions. Et puis si on a besoin d'eux on les retrouvera, ils vont pas s'envoler. Son portable n'est pas là !

Castle : Il est peut-être à la laverie, où dans le sèche linge.

Beckett : Alors la police scientifique le trouvera. [Elle ouvre le porte feuille] Elle a pas fait son changement d'adresse.

Castle : Faut vraiment que vous appeliez ses parents ?

Beckett : C'est plus facile d'écrire que de vivre. N'est-ce pas ? [Castle semble troublé]

[Commissariat : Beckett, Castle, Montgomery, Ryan et Esposito]

Castle : Trois hommes agglutinés autour d'un écran, j'espère que c'est pas pour du porno ! Mais si c'est le cas, je veux voir !

Montgomery : On a récupéré les enregistrements des caméras de surveillance de l'entrée de derrière.

Ryan : Et y a toujours un gardien dans l'entrée de devant.

Esposito [montrant une vidéo] : La caméra de l'ascenseur. Notre victime monte dans l'ascenseur avec un panier à linge. Elle descend au sous-sol pour mettre les vêtements du gamin à laver. Quelques minutes après, elle remonte dans l'ascenseur pour retourner à l'appartement. Ensuite environ 40 minutes plus tard, elle reprend l'ascenseur pour revenir au sous-sol.

Ryan : Pour sortir les affaires du gamin de la machine et les mettre dans le sèche linge.

Montgomery : C'est la dernière image qu'on a d'elle.

Ryan : La seule personne qui a utilisé l'ascenseur pour descendre au sous-sol pendant l'heure qui a suivi, c'est la vieille dame qui a trouvé le corps.

Beckett : C'est donc forcément par l'escalier que le meurtrier est descendu au sous-sol [Castle fait les 100 pas et réfléchit] Sinon il apparaîtrait sur les enregistrements.

Ryan : Trois ouvriers de maintenance étaient de service, on peut vérifier leur casier.

Castle : Pourquoi seulement les ouvriers ? Il faut également vérifier celui de tous les voisins !

Beckett : Vous vous fondez sur quoi ?

Castle : Et bien, sur le fait que le voisin ferait une meilleure histoire ! [Beckett n'y croît pas] Quoi, je sais pas pourquoi vous faites cette tête ! Qu'est-ce qu'on sait de nos voisins dans cette ville ?! Vous croyez que le type qui vivait à côté de Charles Manson savait qu'il vivait à côté d'un tueur ?

Montgomery : C'est vrai, les voisins de Manson ne se doutaient pas qu'il préparait une série de crimes.

Castle : Merci. Et le type du 8-B ?

Beckett : Du quoi ?!

Castle : Du 8-B. Le discret, qu'on ne remarque pas, bien qu'on le voit tous les jours. Lui, il a remarqué Sara. Elle est jeune, plutôt jolie, le genre de fille totalement inaccessible pour un type comme lui, on en connaît tous des comme ça. [Beckett est dubitative tandis que les autres sont tout sourire] Au début c'est simplement un jeu pour connaître son emploi du temps, quand descend-elle à la laverie, quand est-elle toute seule. Jusqu'au moment où ce petit jeu devient quelque chose de plus fort que lui. Il prend l'escalier, c'est évident, pour éviter d'être repéré par les caméras, et là il lui suffit d'attendre, caché dans l'ombre. Quand elle entre dans la laverie, il bondit sur elle et il plonge son regard dans les yeux vides et sans vie de la jeune fille. Il ne voulait pas la tuer, tout ce qu'il voulait, c'était qu'on le remarque. C'est à ce moment là qu'il ressent la chaleur des sèches linges. [Tous continuent d'être silencieux et laissent Castle parler] Alors il prend son corps mou dans ses bras, et il le place dans l'une des machines avec douceur, et il ébauche un petit sourire quand il trouve justement une pièce dans sa poche, pour la faire démarrer, et pour lui permettre de faire ce qu'il fait de mieux : disparaître. [Après quelques secondes de silence intégral] Je vous le disais, une meilleure histoire ! Café ?! [Beckett sourit]

Montgomery : Trouvez tout ce que vous pouvez sur les voisins. Ah, et je veux absolument tout savoir sur le type du 8-B !

[Appartement de Castle : Alexis et Castle]

Castle : Laisse moi deviner, c'est Mère qui a fait la cuisine ?

Alexis : Du poulet Massala !

Castle : Et où est l'ouragan Martha ?

Alexis : Dans sa chambre, certainement figée dans une pause dramatique

Castle : Laissant les autres ranger derrière elle, comme d'habitude.

Alexis : C'est pas grave, on s'est bien marré !

Castle : Quoi qu'il en soit, ce n'est pas SA chambre. Ne l'oublie pas, même si elle s'est fait plaisir en achetant ce dessus de lit abominable !

Alexis : Si jamais tu as faim, il en reste encore plein !

Castle : Non merci, j'ai mangé de la pizza au retour.

Alexis : T'es en train de devenir un vrai flic !

Castle [fier] : Ah oui, tu trouves ?

Alexis [après un soupir] : Alors, qui s'est fait tuer ?

Castle : La fille qui gardait les enfants.

Alexis : Ils savent qui a fait le coup ?

Castle : Oh, apparemment dans la vraie vie ils ne savent pas qui est le coupable avant de lui mettre la main dessus.

Alexis : J'ai jamais eu de baby-sitter.

Castle : Ta mère et moi, on a préféré que la personne qui gâche ton éducation, ce soit moi. Seulement tu t'es débrouillée pour bien t'en sortir quand même.

Alexis : C'est surprenant !

Martha : Est-ce le fils prodigue que j'entends, qui revient de son dur labeur ? Et qui surgit des tréfonds de la nuit ? Alors trésor, tu as attrapé des voyous aujourd'hui ? Vous savez que j'ai joué dans "NYPD Blues" un jour !

Alexis : Oui, tu étais une SDF à moitié folle !

Castle [en souriant] : On peut même dire que tu l'es restée ! [Martha rigole]

Alexis : J'ai demandé à papa pourquoi j'avais pas eu de baby-sitter quand j'étais petite.

Castle : Je lui ai épargné le récit de mes expériences personnelles.

Martha : J'ai été une véritable actrice, c'était un métier prenant, tout le monde ne peut pas s'asseoir devant un écran d'ordinateur portable et prétendre exercer une profession !

Alexis : Alors t'en as eu une, une baby-sitter ?!

Castle : C'est pas comme ça qu'on les appelait à l'époque.

Alexis : Comment on les appelait alors ?

Castle : Euh, je sais pas trop... des alcooliques ! Des folles furieuses ! Nan nan nan nan attends, des quinquagénaires complètement irresponsables qui au lieu de prendre soin de moi pendant que ma mère faisait l'actrice, passaient leur journée devant les âneries de la télé.

Martha : Arrête un peu de te plaindre, tu n'es pas devenu complètement mauvais. Ce que tu as de bien, c'est surtout à mes gênes que tu le dois.

Castle : Puisque tu le dis, je suppose qu'on doit te croire sur parole ! Mais je ne te demande pas de t'excuser Mère, en fait, je dois aux "Feux de l'amour" l'intrigue de mon premier roman ! [Son téléphone sonne]

Martha : On t'appelle je crois !

Castle : Ah. [Il décroche] Lieutenant Beckett ! Je vous manque déjà ?

Martha [A Alexis: Et toi aussi, si tu n'as pas si mal tourné c'est en partie grâce à moi !

Castle : Vraiment, ils font ça aussi la nuit ? Nan nan, pas du tout, je suis très touché que vous ayez pensé à moi . Oh, ce sont les ordres du patron, ah ah, je vois ! [Alexis et Martha sourient] Et bien, quoi qu'il en soit j'arrive tout de suite ! D'accord ! [Il raccroche] Faut que je vous quitte, c'est pas la peine de te dire de ne pas m'attendre, tu seras couchée à 11 heures.

Alexis : 10 heures et demie, j'ai cours demain !

Castle [A Martha] : Tu es sûre qu'elle a hérité de nos gènes ?

Martha : Ah, on se demande !

Castle : Tu lui donnes un coup de main pour la vaisselle ?

Martha : D'accord, sois prudent surtout ! Espèce de poulet !

[Salle d'autopsie : Beckett, Lanie et Castle]

Beckett [tendant une blouse bleue à Castle] : Tenez, mettez ça !

Castle : Sans blague. Je croyais que les flics se contentaient de manger des sandwichs au jambon et de faire des blagues autour des corps. Vous voyez ce genre d'ambiance, l'humour noir, tout ça ? [Beckett avance tandis que Castle a du mal à enfiler la blouse]

Lanie : Ca ne fait aucun doute, le traumatisme crânien a entraîné la mort. [Castle arrive enfin] La force du coup qu'elle a reçu a provoqué une importante hémorragie cérébrale. [Castle regarde Lanie avec un grand sourire] Monsieur Castle, ravie de vous revoir !

Castle : J'aurais aimé vous en dire autant, mais mes lunettes sont toutes rayées ! On vous autorise à les remplacer des fois ?

Beckett : Tout le monde n'a pas vos moyens Castle ! Alors qu'est-ce qui l'a tuée ?

Lanie : Je pense que son agresseur l'a frappée à la tête avec la bouteille d'eau de javel, qu'elle est tombée en avant, et que sa tête a heurté le coin de la table, ce qui a causé l'hémorragie. Elle aurait peut-être eu une chance si quelqu'un avait appelé les secours. Mais ce que tu vas trouver particulièrement intéressant, c'est le fait qu'elle a eu des relations sexuelles avant de mourir.

Beckett : Des relations... sexuelles ?

Castle [en chuchotant: Je vous expliquerai en quoi ça consiste !

Lanie : Ca a dû se passer juste avant le meurtre. A cause de la chaleur du sèche linge, il m'est impossible d'être plus précise.

Beckett : D'après toi, elle a été violée ?

Lanie : C'est difficile à dire, il n'y a aucune lacération vaginale ni aucune trace de sperme.

Beckett : Alors comment peux-tu le savoir ?

Lanie : Aux traces de contraceptif... un préservatif.

Castle : Vous, vous n'avez pas couché depuis longtemps ! [Beckett l'ignore]

Lanie : L'éventualité du viol n'est pas à exclure, mais d'après moi elle connaissait...

Beckett : ... son meurtrier.

[Commissariat : Beckett, Castle, Ryan et Esposito]

Beckett : Le viol n'a pas été établi avec certitude alors je ne suis pas persuadée que notre agresseur soit un prédateur sexuel, notamment parce qu'il a mis un préservatif.

Esposito : Peut-être pour cacher son ADN !

Ryan : Un mec assez intelligent pour cacher son ADN irait jamais coucher avec quelqu'un dans une laverie où on pourrait le surprendre.

Castle : Au contraire, la laverie lui offrait une opportunité. Le choix de ce lieu n'était pas innocent.

Montgomery [sort de son bureau: Esposito, pour son portable ça en est où ?

Esposito : Son opérateur nous a donné la liste de ses appels. La triangulation a établi qu'elle les passait dans un périmètre dont l'immeuble était le centre.

Montgomery : Il lui a peut-être pris pour qu'elle ne puisse pas appeler au secours. Vous en savez plus sur son petit ami ?

Ryan : On sait qu'il s'appelle Brent, si on avait le portable on trouverait sûrement son numéro dans le répertoire.

Beckett : C'est curieux tous ces appels.

Castle : Qu'est-ce qu'ils ont de curieux ?

Beckett : Ces deux derniers mois, elle a reçu des douzaines d'appel d'un même numéro.

Esposito : C'est celui d'un téléphone sans abonnement, et puis les appels cessent 2 semaines avant la mort de la victime.

Beckett : Oui, mais les appels émis vers ce numéro ont complètement cessé bien avant ça. [Après quelques secondes] Il était devenu indésirable.

Castle : Elle ne décrochait pas son portable.

Montgomery : Trouvez moi ce Brent et interrogez-le.

[Salle d'interrogatoire : Beckett, Castle et Brent]

Beckett [met en garde Castle avant d'ouvrir la porte] : Vous êtes un simple invité, rien de plus. C'est clair ?

Castle : Clair.

Beckett : Tant mieux. [Elle rentre, Castle la suit] Brent Johnson ?

Brent : Oui.

Beckett : Lieutenant Kate Beckett, voici Monsieur Castle. Je suppose que vous savez pourquoi vous êtes là ?

Brent : Et ben les flics qui sont venus me chercher au boulot m'ont dit qu'on voulait me poser des questions sur la mort de Sara.

Beckett : Vous sortiez ensemble il paraît ?

Brent : Ouais, mais plus depuis un mois.

Beckett : Un mois ? Qu'est-ce qui s'est passé ?

Brent : Rien, on a rompu.

Castle : Qui a rompu le premier ? [Beckett n'est pas rassurée que Castle s'en mêle]

Brent : C'était une décision commune, enfin je crois.

Beckett : Commune vous dites ? [Elle met en route un enregistrement sur lequel parle Brent]

Enregistrement - Brent : Sara, c'est moi, tu me rappelles d'accord ? / Ca peut pas se terminer comme ça, alors tu me rappelles, sois pas conne ! / Je comprends pas, pourquoi tu veux pas me dire qui est ton nouveau mec ?! Tu sais ce que t'es, t'es qu'une sale garce !

Beckett : Y en a plein le répondeur !

Castle : Ouais, et les films de Tarantino c'est Peace & Love à côté !

Brent : Vous m'avez retrouvé comment ?

Beckett : Par votre opérateur.

Castle : Quand vous achetez un téléphone sans abonnement, ne vous servez pas de votre carte de crédit, c'est un conseil. Sinon vous êtes repérable !

Brent : J'avais pas l'intention de cacher quoi que ce soit.

Beckett : Ah non ? Alors pourquoi avoir menti ?

Castle : Parce que personne n'aime se faire jeter, surtout pas un homme. C'est trop dur pour notre ego. Un jour, l'une de mes ex m'a trompé, j'ai bu comme un trou pendant une semaine et je l'aimais même pas ! [En souriant] Alors vous imaginez si j'avais été amoureux, je sais pas... [Beckett le regarde avec insistance, Castle baisse la tête] ... de quoi j'aurais été capable.

Brent : Nan, nan, j'ai pas harcelé Sara !

Beckett : Ah non, vraiment ? Alors comment avez-vous su pour sa nouvelle liaison, si vous aviez rompu il y a un mois ?

Brent : Une amie me l'a dit. Chloe, Chloe Richardson, on a tous fait nos études ensembles. C'est grâce à Chloe que Sara a pu trouver ce boulot.

Beckett : Et cette amie, comment elle l'a su ?

Brent : Chloe fait du baby-sitting pour une autre famille dans l'immeuble et elles étaient proches toutes les deux.

Beckett : Et où étiez-vous le jour où Sara a été tuée ?

Brent : J'étais là où les flics m'ont trouvé, à mon boulot ! Y a des caméras vidéos où on peut me voir en train de bosser, et y a un registre de présence à signer. J'ai rien à voir avec cette histoire ! Me dites pas que vous allez m'arrêter ?!

Beckett : Non, vous êtes libre. Mais vous n'avez pas le droit de quitter la ville jusqu'à nouvel ordre, c'est compris ?

Brent : Ouais, c'est bien compris. [Il sort]

Castle : Vous avez le droit de lui interdire de quitter la ville ?

Beckett : Euh non, mais il en sait rien.

Castle : Vous feriez croire n'importe quoi, c'est trop cool ! [Il s'apprête à écrire ça sur son bloc notes]

Beckett : Castle !

[Dans un Parc : Beckett et Castle]

Beckett : Le gardien a dit à Esposito que c'était le parc où se rendaient toutes les baby sitters de l'immeuble. Avec un peu de chance Chloe sera là.

Castle : Ca me ramène quelques années en arrière !

Beckett : Quoi ?! Ca remonte à un peu plus loin que quelques années.

Castle : Je parle pas de quand j'étais enfant, mais quand j'emmenais ma fille au parc.

Beckett : Vous emmeniez votre fille au parc ?

Castle : Pouf ! Été comme hiver, on y était tous les jours. La mère d'Alexis faisait du théâtre, elle voyageait souvent. Elle m'avait donc confié la garde de notre fille. [Beckett semble surprise] Quoi ?!

Beckett : Rien, seulement je vous imaginais pas en papa poule !

Castle : Les meilleurs jours de ma vie !

Beckett : C'est drôlement chouette.

Castle : A qui le dites-vous ? Vous n'imaginez pas le nombre de mères célibataires qu'il y a dans les parcs de Manhattan ! Et en plus j'étais libre comme l'air !

Beckett : Vous avez été marié combien de fois exactement ?

Castle : 2 fois.

Beckett : C'est tout ?!

Castle : C'est pas assez pour vous ? Et en ce qui vous concerne ?

Beckett : Moi, aucune. J'ai jamais été mariée.

Castle : Sans blague !

Beckett : Ouais.

Castle : Ca vous irait comme un gant avec votre esprit de contradiction ! Vous pourriez essayer !

Beckett : Je suis pas le genre de fille à accumuler les mariages jusqu'à ce qu'il y en ait un qui marche enfin. Moi si je me marie, c'est une fois pour toutes.

Castle : Hm. Y a des candidats sérieux ? [Beckett ne sait quoi répondre, et aperçoit une nourrice en train de chercher un enfant]

Beckett : D'après le gardien, elle a un gilet rouge, c'est sûrement elle. [Ils s'approchent] Chloe, je suis le lieutenant Beckett, vous pourriez répondre à quelques questions concernant Sara Manning ?

Chloe : Euh... comment ça, là tout de suite ?

Beckett : Oui, ce ne sera pas long.

Chloe : D'accord. [A une jeune femme] Maggie, tu peux t'occuper de Becka une seconde ?

[Parc : Beckett, Chloe et Castle]

Beckett : D'après son ex petit ami, vous aviez aidé Sara à trouver ce travail.

Chloe : Oh, vous avez parlé à Brent. Oui, parce qu'après l'université Sara n'arrivait pas à trouver du travail, elle a bien dû chercher dans toute la ville. Comme je faisais du baby sitting dans l'immeuble, j'ai appris que les Peterson avaient besoin d'une personne.

Castle : Vous l'avez vue quand pour la dernière fois ?

Beckett : Je sais ce qu'on ressent quand on perd quelqu'un, mais vous nous aiderez en répondant à nos questions.

Chloe : Oui, hum... Le matin, avant d'aller travailler, on prenait un café sur Columbus Avenue et on faisait le chemin ensemble.

Beckett : Et ce jour là aussi ?

Chloe : Oui.

Castle : Elle vous a dit quelque chose de particulier, elle paraissait un peu soucieuse, ou ... ?

Chloe : Un peu soucieuse, non pourquoi ?

Beckett : Brent est persuadé que Sara avait une nouvelle liaison.

Castle : Vous savez de qui il s'agissait ?

Chloe : Euh... Elle passait beaucoup de temps chez eux.

Beckett : Chez eux, les Peterson ?

Chloe : Oui, on sortait du travail à peu près à la même heure alors on prenait le train ensemble, on habitait pas loin l'une de l'autre. Sauf que ça n'arrivait plus très souvent, ces derniers mois. Monsieur et madame Peterson ne rentrent jamais au même moment, vous le savez non ?

Beckett : Oui, Mme Peterson nous l'a dit.

Chloe : J'ai pas envie de vous le dire et qu'après... C'est vrai, il est marié et...

Beckett : Une minute, Sara vous avait parlé de cet homme ?

Chloe : Non non pas exactement, si je dis ça c'est... chaque fois que Mme Peterson ne rentrait pas pour le dîner, eh bien Sara restait très tard.

[Immeuble de Peterson : Beckett et Castle]

Castle : Je vous l'avais dit qu'on aurait du poser plus de questions au mari !

Beckett : Et je vous ai dit que j'aimais me renseigner sur le suspect avant de l'interroger pour l'obliger à me fournir des réponses plus précises.

Castle : Vous le suspectiez lui aussi ?

Beckett [souriante] : Le mari ? Bah tiens !

Castle : Ah, vous feriez un malheur à mes soirées poker !

Beckett : C'est ça, entre James Patterson et les autres vendeurs de best sellers ? Non merci, y a pas écrit "friquée" sur mon front !

Castle : Que diriez-vous d'un strip poker ?

Beckett : Je préfère les romans policiers aux films d'horreur ! [Ils arrivent vers Mr Peterson]

Peterson [au téléphone: Non, je suis sur place justement, il me faut un 1800 m², je vous l'ai déjà dit !

Beckett [chuchotant: On peut se voir ?

Peterson : Euh, je vais devoir vous rappeler, je vous tiendrai informé si ça intéresse le client, d'accord ? Merci. [Il raccroche]

Beckett : Bonsoir, vous nous remettez ?

[Dans la rue : Beckett, Castle et Peterson]

Beckett : Quand avez-vous vu Sara pour la dernière fois Monsieur Peterson ?

Peterson : La veille du jour où elle a été tuée, je vous l'ai déjà dit.

Castle : C'était votre tour de rentrer plus tôt ce soir là ?

Peterson : Exact. Pourquoi vous me demandez tout ça ?

Castle : Monsieur Peterson...

Beckett [le coupe en hurlant] : Eh eh ! Nous savons de source sûre que Sara Manning avait une liaison.

Peterson : C'est vrai, elle avait un petit ami.

Beckett : Je parle de quelqu'un d'autre.

Peterson : Quelqu'un d'autre ? [Castle se racle la gorge en le regardant avec insistance] Moi ?! Vous croyez que je trompais ma femme avec Sara ?!

Castle : Bien vu.

Peterson : C'est de la folie !

Beckett : Ah oui ? Nous savons que certains soirs, elle restait plus tard.

Peterson : Oui, pour nous aider à préparer le dîner.

Beckett : Nous ? Et pourquoi le faisait-elle uniquement quand votre femme était absente ?

Peterson : Ce n'est pas du tout ce que vous imaginez.

Castle : Bien entendu !

Peterson : C'est vrai, j'avais bien une liaison.

Beckett : Qu'est-ce qui s'est passé ?

Peterson : Mais qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Que je me suis écarté du droit chemin ?

Beckett : Dans la laverie, au sous-sol.

Peterson : Quoi ?!

Beckett : Vous venez dire que vous...

Peterson : ... que j'avais une liaison, mais c'était pas du tout avec Sara, pour qui vous me prenez ! C'était avec une de mes collègues de bureau. Chaque fois que j'étais censé rentrer tôt pour le dîner, je le faisais pas. Vérifiez les appels que recevait Sara à notre appartement, il se trouve que je l'appelais ces soirs là pour savoir si tout allait bien pour elle. Vous pouvez vérifier les appels passés avec un portable ?

Castle [après avoir regardé Beckett] : Euh... quittez pas la ville ! [Beckett le regarde avec un petit sourire]

[Commissariat : Beckett, Esposito, Ryan et Castle]

Esposito : Ca a donné quoi avec le mari ?

Beckett : Il trompait sa femme, mais pas avec la victime, faut que tu me vérifies son alibi. Voici le nom de sa maîtresse.

Ryan : Moi je vous le dis, on s'engage plus pour la vie de nos jours. C'est vrai, citez moi un couple marié qui est heureux.

Castle : Elton John et David Furnish.

Esposito : Il t'as eu sur ce coup là mon vieux !

Beckett : C'est le quart d'heure people ?! Où on en est avec le petit ami ?

Esposito : Son histoire se tient, on a une vidéo et un registre de présence.

Beckett : Super, alors tout ce qu'on a c'est un mari infidèle et un portable dans la nature sur lequel on peut prendre aucune empreinte.

Ryan : J'ai quelque chose de mieux.

Beckett : Dis moi que c'est le maire qui ne veut plus le voir dans nos pattes.

Castle : Vous avez remarqué qu'elle est grincheuse quand elle a pas trouvé de suspect ? [Beckett ne sait quoi dire]

Ryan : On en a un maintenant. Devinez qui a un faux alibi pour le jour où on a tué Sara ? [Il tend un papier à Beckett]

Beckett : Qui ? [Elle s'apprête à prendre le papier mais Ryan le recule]

Ryan : Nan, devinez !

Beckett : Ryan, Ryan je suis pas d'humeur !

Ryan : Vous savez pas rigoler vous ! [Il lui donne le papier]

Castle : C'est ce que je me tue à lui dire.

Beckett [En lisant le papier] : C'est pas vrai.

Ryan : Intéressant ? Je vous avais dit de deviner !

[Maison des Peterson : Mme Peterson, Beckett et Castle]

Beckett : Vous n'étiez pas à votre bureau le jour où Sara Manning a été tuée ! Vous m'avez menti Mme Peterson. Le lieutenant Ryan a mené son enquête à l'école de votre fils. Le jour où Sara n'est pas venue le chercher, vous étiez injoignable !

Mme Peterson : Où voulez-vous en venir ?

Beckett : Je veux en venir au meurtre de Sara Manning, Mme Peterson, et sur le fait que vous nous ayez menti sur le lieu où vous étiez au moment des faits.

Castle : Vous auriez pu rentrer chez vous discrètement, attendre que le gardien appelle un taxi, qu'il réceptionne un colis...

Mme Peterson : Oh... [Après quelques secondes] Mon mari a une liaison, vous le saviez ?

Castle : Il se trouve que oui.

Mme Peterson : Je ne m'en suis pas doutée pendant des mois.

Beckett : Et puis vous l'avez appris ?

Mme Peterson : Sara m'a tout dit il y a quelques semaines.

Beckett [en regardant Castle, surprise] : Sara vous en a parlé ?

Mme Peterson : Oui, elle ne parvenait plus à me le cacher, elle en devenait malade.

Castle : Et pour cause !

Mme Peterson : Mon mari lui payait des heures supplémentaires, vous le saviez ?

Beckett : Non, on ne connaissait pas ce détail.

Mme Peterson : Quand je pense qu'il avait mêlé la petite à tout ça !

Beckett : Comment ça, à quoi ?

Mme Peterson : Mais à sa liaison, il se servait d'elle pour se couvrir, vraiment c'est écoeurant !

Beckett : Je ne vous suis pas Mme Peterson. Si vous n'avez rien à vous reprocher, alors pourquoi avoir menti ?

Mme Peterson : Pour que mon mari ne se doute pas que je monte un dossier contre lui pour obtenir le divorce pour faute. J'ai menti parce que je me trouvais chez mon avocat ce jour là. Moi aussi je suis capable de garder un secret !

[Bureau de Castle : Martha et Castle]

Martha [en hurlant] : New York, New Yoooork ! Salut vous, mais qu'est-ce que tu fabriques trésor ?

Castle : Rien du tout.

Martha : Hm hm. Encore devant ta webcam, ça devient une obsession.

Castle : J'ai copié un DVD de la police qui montre des images d'une caméra de surveillance. Et je ne me suis jamais servi d'une webcam !

Martha : Et c'est pour le travail ?! C'est ta version des faits... Alors comme ça la police te laisse copier un DVD ? Tu te rends bien compte qu'il va falloir arrêter de voler les preuves de tes méfaits j'espère. Et je croyais que tu suivais ce lieutenant pour pouvoir écrire ?

Castle : Ca s'appelle faire des recherches.

Martha : Ah oui ! Eh bien joli coeur, j'espère que les dernières aventures de Derrick Storm vont bien se vendre, parce que ce ne sont pas tes recherches qui vont payer les factures. [En regardant l'écran de l'ordinateur] C'est la baby sitter ?

Castle : Hm hm.

Martha : Quelle femme mariée saine d'esprit autoriserait une fille aussi charmante à mettre les pieds dans son foyer ? [Alexis arrive]

Alexis : Salut.

Castle : Salut !

Alexis : Qu'est-ce que vous regardez ?

Castle : Moi je regarde, elle m'espionne ! [Martha donne une tape à Castle] La police n'a pas retrouvé son portable, ils espéraient retrouver les empreintes qui pouvaient être dessus. Je voulais voir si elle l'avait avec elle en redescendant à la laverie.

Martha : Qu'est-ce que ça donne ?

Castle : Elle l'a, la première fois qu'elle descend mettre le linge à laver, mais pas la seconde fois quand elle descend pour le faire sécher.

Alexis : Et alors, peut-être qu'elle l'a oublié dans l'appartement, chez ses employeurs.

Castle : Nan, ils n'arrivent pas à mettre la main dessus. Tiens ça c'est bizarre !

Alexis : Quoi ?

Castle : Il y a 5 secondes de plus la deuxième fois.

Martha : Comment ça 5 secondes de plus, je comprends pas.

Castle : Elle a pris 2 fois l'ascenseur pour se rendre au sous-sol. La première pour mettre le linge dans la machine à laver, et la seconde pour le mettre dans le sèche linge. Seulement la deuxième fois, la descente a duré 5 secondes de plus.

Alexis : C'est curieux que ce soit différent, c'est pourtant la même distance !

Castle : Trop curieux !

[Ascenseur de la scène de crime : Beckett et Castle]

Beckett : Je suis pas sûre de comprendre où tout ça va nous mener Castle !

Castle [tout en regardant sa montre] : Au 7ème ciel. [L'ascenseur arrive] D'accord, ça fait 32 secondes, on met 32 secondes pour accéder au 12ème étage en venant du sous-sol.

Beckett : Génial, je préviens tout de suite les médias !

Castle [referme l'ascenseur] : Seulement la seconde fois, elle a mis 37 secondes.

Beckett [soudain intéressée] : Pourquoi cet écart de 5 secondes ?

Castle : Tout simplement parce que la deuxième fois, elle ne venait pas du 12ème...

Beckett : ... mais du 15ème étage ? [Ils sortent au 15ème] C'est pas logique, les Peterson habitent au 12ème !

Castle : Seulement le type qui a mis le préservatif habite au 15ème. Mais tout le cirque dans l'ascenseur c'était uniquement parce que j'adore votre parfum ! [Castle frappe à l'appartement 15-C]

Beckett : Castle, on s'invite pas chez les gens comme ça !

Castle : Ah oui pourquoi ?

Voix à l'intérieur : Qui est-ce ?

Beckett : Parce que ça peut leur faire peur. Police !

Homme [en ouvrant la porte] : Vous êtes de la police ?

Castle : Elle, elle est de la police. Excusez-moi, vous vivez seul ?

Homme : Oui, pourquoi ça vous intéresse ?

Castle : Aucune importance, vous êtes trop vieux !

Homme : Trop vieux pour quoi ?

Castle : Pour faire l'amour !

Homme : Quel genre de policier vous êtes exactement ?

Beckett : Non, c'est moi le policier monsieur.

Homme : Et vous cherchez quelqu'un pour faire l'amour ? [Castle regarde Beckett amusé, tandis que Beckett aperçoit Becka puis une jeune femme sortir d'un autre appartement]

Beckett : Castle, regardez. [Au vieil homme] Navrée de vous avoir dérangé. [Ils se dirigent vers l'autre appartement]

Homme : Faut pas croire, à 77 ans c'est pas encore de l'ordre de l'impossible vous savez !

Beckett : Excusez moi, c'est la petite Becka ?

[Appartement : Diana Harris, Beckett et Castle]

Diana : Désolée, mais j'ai du mal à vous suivre.

Beckett : Nous pensons que Sara Manning est venue à cet étage juste avant d'avoir été tuée.

Diana : Euh, j'étais à mon travail, je peux pas vous dire. Peut-être qu'elle est passée voir Chloe.

Beckett : Chloe Richardson ?

Diana : Oui, elles étaient amies et parfois les enfants se retrouvent pour jouer ensemble. [Son mari, Ian, sort de la chambre en se rhabillant]

Harris : Qu'est-ce qui se passe chérie, je croyais que tu partais ?

Diana : C'est la police.

Harris : La police ?

Diana : Ils croient que Sara est venue ici le jour où elle a été tuée. D'ailleurs tu étais à la maison ce jour là ?

Harris : Euh... quel jour c'était déjà ?

Beckett : Jeudi.

Harris : Ah oui oui oui, effectivement, j'étais là.

Beckett : Vous avez vu Sara ?

Harris : Euh, je ne crois pas non.

Beckett : Vous n'en êtes pas certain ?

Harris : Non...

Castle : Euh, vous permettez que je me serve de vos toilettes ? C'est vrai, on n'y pense jamais mais les policiers aussi vont au petit coin !

Diana : C'est par ici.

Castle : Merci.

Beckett : Alors jeudi ?

Harris : Euh oui oui, laissez moi réfléchir... [Pendant ce temps, Castle fouille dans la salle de bains]

Castle [en ouvrant un placard] : Des préservatifs !

Beckett : Donc, vous dites que vous ne savez plus si vous l'avez vue ou non ?

Harris : Une fois que Chloe est arrivée pour s'occuper de Becka, je suis allé faire une sieste. Je travaille souvent la nuit.

Castle [revient et chuchote discrètement à Beckett] : Il a les préservatifs.

Beckett : Quel est votre travail Monsieur Harris ?

Harris : Je suis musicien.

Castle [passe derrière Beckett pour chuchoter à nouveau] : Il y a des préservatifs dans la salle de bains.

Harris : Il est possible que Sara soit passée, mais comme je dormais c'est difficile d'en être sûr à 100%.

Diana : Vous pourriez poser la question à Chloe !

Beckett : Nous l'avons déjà fait.

Diana : Et qu'est-ce qu'elle vous a dit ? [Pendant ce temps, Castle compose un numéro sur son portable, dans le dos de Bekett]

Beckett : Elle a dit qu'elle avait vu Sara ce matin là mais elle ne nous a pas dit qu'elle l'avait revue plus tard dans votre appartement.

Diana : Je ne vois pas pourquoi elle serait passée. [Un téléphone se met à sonner dans l'appartement, Beckett est surprise tandis que Harris semble gêné] Mais, mais c'est quoi ?

Castle : Euh, on dirait un portable qui sonne. [Castle regarde Beckett en souriant, Diana se rend dans la chambre et découvre un portable sous le lit tandis que Harris est décomposé]

Diana : Ian, à qui est ce portable ? [Castle regarde Harris, fier de lui]

[Salle d'interrogatoire : Beckett, Castle et Harris]

Beckett : Qu'est-ce que son portable faisait dans votre chambre ?

Harris : Peut-être, peut-être qu'elle l'a fait tomber. Je... j'en sais rien.

Beckett : Si vous dormiez dans votre chambre, comment Sara a pu y entrer à son tour et faire tomber son portable sous le lit sans vous réveiller ?

Castle : Le lieutenant a raison, c'est pas logique !

Beckett : Nous analysons les préservatifs trouvés dans votre armoire de salle de bains.

Castle [éclate de rire] : Oh, ça c'est le genre de phrase que j'aimerais pas entendre ! [Beckett le regarde fermement, Castle s'arrête de sourire]

Beckett : Si c'est le même contraceptif que celui qu'on a trouvé, vous serez accusé du meurtre de Sara.

Harris : Mais c'est de la folie, je ne l'ai pas tuée !

Castle : Mais vous couchiez ensemble ?

Harris : Ecoutez, c'est vrai on a couché ensemble. Mais quand elle a quitté l'appartement, elle allait parfaitement bien.

Beckett : Oui, mais vous l'avez suivie au sous-sol, vous l'avez suivie au sous-sol et vous l'avez tuée.

Harris : Je vous dis que je suis innocent !

Beckett : Innocent comme un homme marié qui couche avec sa maîtresse dans le lit de son couple ?!

Castle : Quand est-elle partie de votre appartement ?

Harris : Peu avant 13h.

Castle : Vous semblez en être sûr.

Harris : J'en suis sûr et certain, parce que Chloe revient tous les jours à 13h avec ma fille pour le déjeuner. Et parce que Sara partait environ 10 minutes avant le retour de Chloe. Demandez-le lui, demandez à Chloe elle vous dira que j'étais là. Je ne peux pas être le meurtrier de Sara !

Avocat [entre] : Lieutenant Beckett, Frank Garrison, j'ai été engagé pour représenter Monsieur Harris et je lui recommande de ne plus répondre à la moindre de vos questions.

Beckett : Votre client répondra à mes questions ici ou devant le jury d'un tribunal.

Avocat : Si vous avez assez d'éléments pour l'inculper, faites le. Sinon, il vient avec moi. Allons-y Monsieur Harris. [Ils s'en vont, Beckett est agacée]

Castle : Quand les gens connaissent les règles, c'est plus difficile... [Beckett sort de la salle, Castle la suit]

[Commissariat : Beckett, Ryan, Esposito, Castle et Montgomery]

Ryan [au téléphone] : Merci ! [Il raccroche] Ce sont les mêmes préservatifs !

Montgomery : Ce qui prouve qu'ils ont couché ensemble.

Beckett : Si Chloe est rentrée à 13h comme il le dit, il n'a pas pu avoir le temps de descendre au sous-sol, tuer la petite puis remonter chez lui.

Esposito : Faut passer prendre Chloe, pour voir si elle confirme son histoire.

Castle : On n'est pas obligés !

Montgomery : Pourquoi ?

Beckett [après quelques secondes: Parce qu'il y a l'heure sur les images de la caméra ! Notre suspect affirme que Sara a quitté son appartement à 12h45, et la caméra de l'ascenseur montre qu'elle descend au sous-sol à 12h48.

Ryan : On a dû la tuer 10 minutes plus tard.

Technicienne : On cherche quoi au juste ?

Esposito : La fille que le type employait, pour vérifier s'il a dit vrai ou non.

Montgomery : Il prétend qu'elle l'a trouvé chez lui à son retour du parc.

Ryan [en regardant les images] : Là voilà, 12h54.

Castle : C'est-à-dire 6 minutes après que Sara Manning est descendue.

Montgomery : Donc Harris nous a dit la vérité.

Beckett : Attendez !

Castle : Quoi ?

Beckett : Où est la petite fille ?

Montgomery : Quelle petite fille ?

Beckett : Becka, la fillette dont Chloe s'occupe.

Montgomery : Elle l'a peut-être confiée aux autres baby sitters dans le parc !

Beckett : Elle doit revenir avec la petite pour la faire déjeuner tous les jours de la semaine.

Ryan : Quelle différence ça peut faire ?

Castle : Les coïncidences n'existent pas lorsqu'il est question d'un meurtre.

Beckett : Chloe connaissait l'emploi du temps de Sara, elle savait qu'elle la trouverait au sous-sol à cette heure là.

Montgomery : Foncez !

[Appartement de Chloe : Beckett, Castle et la colocataire de Chloe]

Colocataire [en ouvrant la porte: Oui, vous désirez ?

Beckett : Chloe Richardson habite ici ?

Colocataire : Oui, mais là elle est sortie.

Castle : Où est elle allée ?

Colocataire : Elle est allée en ville.

Beckett : Ca vous embête si je jette un coup d'oeil ?

Colocataire [laisse entrer Beckett & Castle] : Euh, non. Mais je vous dis que Chloe n'est pas là, elle a dû partir il y a une heure.

Castle [en découvrant un cadre] : Lieutenant ?

Colocataire : C'est la famille pour laquelle Chloe travaille.

Castle : Ce n'est pas exactement toute la famille ! Elle a coupé l'image de la mère.

Beckett : Où est-elle allée exactement ?

Colocataire : A leur appartement, elle a dit qu'ils avaient besoin d'elle ce soir.

Beckett : Elle a sûrement découvert qu'on avait interrogé Harris.

Castle : Si elle a parlé à sa femme, elle doit savoir qu'on l'a relâché. Et on a compris ce qu'elle fait aux personnes qui la déçoivent...

Beckett : C'est lui qu'elle veut, il faut lui mettre la main dessus avant elle.

[Devant l'immeuble des Harris : Beckett, Ryan, Castle et Esposito]

Esposito : Personne n'a répondu quand le gardien les a appelés.

Ryan : Mais il est sûr que Chloe est là, et il a vu Ian Harris monter chez lui il y a à peu près une heure.

Castle : Ca veut dire que Chloe l'attendait.

Beckett : On a pas le temps d'attendre les secours, faut y aller tous seuls.

Esposito : Oh, et lui [en désignant Castle] ?

Beckett : Il reste là !

Castle : Quoi, mais non attendez, j'ai signé votre décharge de responsabilités, c'est pas suffisant ?

Beckett : D'accord Castle, mais vous êtes là pour observer, pas pour venir mettre votre grain de sel !

Castle : C'est plus marrant avec le grain de sel mais, je suis d'accord.

Beckett : Et vous ne bougez pas tant que je ne vous en ai pas donné l'ordre !

Castle : Promis, je le jure sur ma tête ! [Beckett le regarde fermement] Euh, vous avez compris, allez on y va !

[Appartement des Harris : Beckett, Ryan, Castle et Esposito]

Beckett : La porte est ouverte ! [Ils sortent leur arme] J'ai une victime à terre, derrière moi ! Police, personne ne bouge !

Diana : On est là, on est là !

Beckett : Madame Harris ? [Le corps de Ian git sur le sol]

Diana : Ici, je nous ai enfermées dans la salle de bains.

Ryan : RAS !

Beckett : Et Ian ? [Ryan part examiner le corps] Madame Harris, est-ce que ça va ? Votre fille est avec vous ?

Diana : Oui oui, on a rien.

Ryan : Il est vivant.

Beckett : Madame Harris, Chloe est là ?

Diana : Non, non, il n'y a que Becka et moi.

Esposito : L'appartement est vide, Chloe est partie.

Beckett : Vous pouvez sortir, Madame Harris. [Elle sort avec sa fille] Vous savez où est Chloe ?

Diana : Non, je ne sais pas, elle devait avoir sa clé. Je donnais un bain à Becka, je ne savais même pas qu'elle était là. [Quelque chose vibre] C'est le gardien qu'appelle d'en bas.

Beckett : Répondez.

Castle [décroche: Allo ? Merci, je vais lui dire. [Il raccroche l'appareil] Un locataire vient d'appeler, il y a une fille dans la laverie et elle a un couteau.

[Sous-sol : Beckett, Castle, Esposito et des habitants]

Esposito : Où est la fille ?

Habitant : A l'intérieur, assise.

Beckett : Esposito, fais les tous sortir !

Esposito : Allez, vous remontez tous [Beckett et Castle se dirigent vers la laverie]

Castle : C'est quoi le plan ?

Beckett : On la ramène en vie, et nous avec.

Castle : Excellent plan.

Beckett : Vous, n'entrez pas ! C'est bien clair ?

Castle : Très clair.

Beckett : D'accord. [Elle ouvre la porte de la laverie, Chloe est avec le couteau] Chloe ? Chloe, c'est le lieutenant Beckett. Vous vous souvenez de moi ?

Chloe : Allez vous en s'il vous plaît.

Beckett [en entrant] : Vous savez que je ne peux pas faire ça. Ecoutez moi Chloe. [Tout en s'approchant] Vous êtes blessée, pourquoi ne pas poser ce couteau et me laisser vous aider ?

Chloe : Qu'est-ce que vous attendez pour me tuer ?

Beckett : Eh, regardez-moi, regardez ! Personne ne se fera tuer, d'accord ? [Castle entre en douce mais la porte claque] Sauf si vous faites un pas de plus dans cette laverie Castle !

Chloe : Il couchait avec mon amie Sara.

Beckett : Je sais oui.

Chloe : Et... et en même temps, il disait qu'il m'aimait. [Elle est en train de se lacérer la jambe] Et il couchait avec moi. Il m'a même dit qu'il quitterait sa femme pour moi ! Pour moi !

Beckett : Les hommes sont lâches parfois... [Castle la regarde avec attention, surpris et touché] Ca arrive, et quand on découvre qu'ils nous ont menti on peut devenir folles.

Chloe : Je suis enceinte.

Beckett : Raison de plus pour me laisser vous aider, vous croyez pas ?

Chloe : Je... je voulais juste lui parler. C'est tout je vous le jure. Je voulais juste lui dire que Ian et moi c'était sérieux.

Beckett : Ce qui s'est passé, c'était qu'un simple accident, je le sais Chloe.

Chloe : J'ai laissé Becka dans le parc et je suis revenue dans l'appartement pour voir si c'était bien vrai. De toute façon, j'avais vu comment il la regardait. Quand j'ai vu son lit, j'ai compris tout de suite. Il est allé prendre une douche alors je suis descendue ici. [Elle continue de se lacérer la jambe] Juste, juste... juste pour parler à Sara.

Beckett : Je sais que vous ne vouliez pas la tuer.

Chloe : Sara était mon amie, seulement elle refusait... elle refusait de comprendre ! [Elle commence à s'agiter et à secouer le couteau, Castle s'inquiète] Elle voulait pas comprendre qu'on avait des sentiments très forts l'un pour l'autre. Alors quand... quand elle s'est retournée je... je l'ai frappée à la tête avec la bouteille d'eau de javel et elle est tombée... [En pleurs] J'étais terrorisée. Je savais plus quoi faire alors je l'ai mise dans le sèche linge. J'avais jamais été aussi en colère de ma vie ! J'étais hors de moi...

Beckett : Chloe, posez tout de suite ce couteau d'accord ? Et après je pourrai vous aider. [Chloe hésite, et tremble en agitant le couteau; Castle est terrorisé] Posez d'abord ce couteau, allez ! [Elle hésite encore puis finit par le laisser tomber]

Chloe : Je suis vraiment trop bête.

Beckett [après s'être approchée] : C'est fini. [Castle est soulagé]

[Devant l'immeuble : Beckett et Castle]

Castle [rejoint Beckett, qui regarde partir Chloe attristée] : Et voilà, vous devez être soulagée, on m'a ni tué ni tiré dessus !

Beckett : Effectivement, mais ce sera peut-être pour demain.

Castle : Encore bravo pour avoir joué sur la solidarité féminine.

Beckett : Je n'ai joué sur rien du tout Castle. Harris devrait payer pour ce qu'il a fait mais il ne lui arrivera rien.

Castle : Et bien pas tout à fait, je pense qu'il va au moins avoir un divorce sur le dos.

Beckett : Quoi qu'il en soit, ce sera jamais suffisant. [Elle part, Castle ne sait que dire]

[Bureau de Castle : Castle]

VOIX DE CASTLE [lit ce qu'il est en train d'écrire] : "Nikki avait été amoureuse, et elle avait eu le coeur brisé."

Alexis [arrive] : Alors, vous l'avez coincée ?

Castle : Coincée et enfermée à l'heure qu'il est.

Alexis : Cool ! T'avais deviné qui c'était ?

Castle : Pas du tout, je me suis fait avoir.

Alexis : Waouh, ça devait être une bonne histoire pour que tu te fasses avoir.

Castle : Hm hm.

Alexis : Fais attention, sinon tu vas devenir aussi naïf que tes lecteurs !

Castle : Oh, avec toi y a pas de danger.

Alexis : Je trouve... que ça peut être sympa d'être surpris parfois, c'est ça qui est marrant.

Castle [touché] : Toi tu me surprends, tout le temps.

Alexis [s'approche et embrasse son père] : A demain papa.

Castle : Bonne nuit ma puce.

Alexis : Papa ?

Castle : Hm hm ?

Alexis : T'es une super baby sitter.

Castle : C'est gentil ça, chérie. [Alexis s'en va, Castle ferme son ordinateur, sort une photo de lui et Alexis au parc étant plus jeunes, et la contemple en souriant].

Musiques Modifier

Pink: So what

Tommy Fields: Come on in

DiffusionsModifier

  • États-Unis : 16 mars 2009 sur ABC
  • Belgique : 2 avril 2010 sur RTL-TVI
  • Suisse : 30 juin 2010 sur TSR1
  • France : 5 juillet 2010 sur France 2
  • Québec : 7 janvier 2011 sur Séries+

AudiencesModifier

  • 10,97 M aux États-Unis

PhotosModifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard